Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Actualités

Diffusion sur l’INPN des données de France métropolitaine et ultramarine des collections de mollusques du Muséum national d’Histoire naturelle.

Parution : 15 juin 2015 Catégorie : Inventaires d'espèces

Les données des collections de mollusques de France métropolitaine et ultramarine du Muséum sont désormais diffusées par l’INPN et dans le cadre du Système d'Information sur la Nature et les Paysages (SINP). Ce sont ainsi 31 184 occurrences de mollusques qui viennent s’ajouter aux données de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel. Ces données sont extraites d’INVMAR, la base de données des Invertébrés non-arthropodes terrestres (Direction des Collections).

Avec ses 900 000 lots, représentant environ 5 000 000 de spécimens, la collection de mollusques du muséum est l’une des collections les plus importantes au monde. Ses débuts remontent à Michel Adanson (coquillages du Sénégal, 1757) et à l’Expédition d’Egypte de Napoléon Ier. Elle s’est ensuite accrue grâce aux donations, legs et achats institutionnels, ainsi qu’à l’activité de scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle et d’autres voyageurs naturalistes.

Avec un apport annuel moyen de 25 000 lots, les grandes expéditions menées dans le cadre des programmes Tropical Deep-Sea Benthos (ex MUSORSTOM) et La Planète Revisitée ont joué et continuent de jouer un rôle prépondérant dans son enrichissement.

La majorité de la collection est conservée à sec. Toutefois, une partie des spécimens (100.000 environ) est conservée dans de l’éthanol à 95%, spécifiquement fixés pour les analyses moléculaires.
Autour de la collection, une activité de recherche très importante s’est mise en place grâce à un réseau international de systématiciens professionnels et d’amateurs de haut niveau. On estime qu’aujourd’hui, une nouvelle espèce de mollusques marins sur deux décrites dans le monde est issue au moins en partie de l’activité de cette collection – représentant un accroissement annuel de 250 à 300 holotypes.

Sur les 900 000 lots de la collection, seuls 150 000 sont informatisés. A terme, l’objectif est que l’ensemble de la collection soit informatisé, la rendant ainsi accessible et diffusable.

En savoir plus :
Consulter l'inventaire
Projet : E-Recolnat

Crédits photos :
MNHN - Marie Hennion - 2014 : Ranularia dunkeri (Lischke, 1868)