Logos SINP

FR3102004 - Ridens et dunes hydrauliques du détroit du Pas-de-Calais

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR3102004

Compilation : 30/06/2008

Mise à jour :

Appelation du site : Ridens et dunes hydrauliques du détroit du Pas-de-Calais

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/09/2010
  • pSIC : dernière évolution : 30/09/2010
  • SIC : Première publication au JO UE : 18/11/2011
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 18/11/2011
  • ZSC : premier arrêté : 10/02/2016
  • ZSC : Dernier arrêté : 10/02/2016
Texte de référence
Arrêté de création du 10 février 2016 portant décision du site Natura 2000 Ridens et dunes hydrauliques du détroit du Pas-de-Calais (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 1,24861 (E 1°14'54'')
  • Latitude : 50,66833 (N 50°40'05'')
Superficie : 68 245 ha.
Pourcentage de superficie marine : 100 %
Altitude :
  • Min : -56 m.
  • Max : 0 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%
.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Mer, Bras de Mer 100%

Autres caractéristiques du site

Deux systèmes différents caractérisent ce site :

Dunes hydrauliques du détroit du Pas de Calais (Colbart, Vergoyer, Bassurelle) : Ces systèmes à forte dynamique (40 à 70 m par an) sont caractéristiques du détroit du Pas-de-Calais, elles comportent un  nombre restreint d'espèces mais uniques en Manche et très inféodées à cet habitat.

Ridens de Boulogne : Ce haut-fond rocheux partiellement ensablé à 15 milles marins environ de Boulogne-sur-Mer (forte dynamique sédimentaire) est le seul gisement de maërl de la façade maritime de la région Nord-Pas-de-Calais sur le versant nord-ouest. Constitué de roches de 2,5 à 3 m de hauteur et d'une profondeur de l'ordre de 15 à 20m. cette  zone est un îlot de diversité dans le contexte Manche. Il s'agit de la zone la plus au large avec présence d'algues, en particulier de macroalgues.

Qualité et importance

Le site "Ridens et dunes hydrauliques du détroit du Pas-de-Calais" est principalement ciblé pour l'habitat d'intérêt communautaire "Bancs de sable à faible couverture permanente d'eau marine" (1110).

Ces accumulations sous-marines de sables peuvent prendre l'aspect de véritables dunes, dites dunes hydrauliques, souvent composées de sables coquilliers, qui s'élèvent parfois jusqu'à 20 m au-dessus des fonds. 
Bien que relativement pauvres sur le plan biologique en terme de diversité, ces bancs de sables, particulièrement représentés dans le détroit du Pas-de-Calais, hébergent des espèces typiquement inféodées à ce type de formation. 
Ces espèces sont des annélides comme les ophélies, Ophelia borealis et O. celtica, la glycère Glycera lapidum ou encore Syllis hyalina. Ce sont aussi les crsutacés du genre Bathyporeia ou des échinodermes tels que la Fève de mer (Echinocyamus pusillus) et l'Ophiure blanche, Ophuria albida.

D'autre part, le site présente, à une échelle plus réduite, un secteur particulier, constitué de roches et de sables graveleux. Il s'agit du secteur des Ridens de Boulogne, qui constitue une entité tout à fait particulière en Manche orientale. Il s'agit d'un haut-fond rocheux, le seul dans cette zone géographique. A cette structure géomorphologique remarquable s'ajoutent des conditions hydrologiques (salinité très stable et faible amplitude de variation de température) et hydrodynamiques particulières pour la région. Ce massif, selon l'observation des pêcheurs, des plongeurs et des scientifiques, s'ensable fortement (phénomène naturel qui a débuté dans les années 90).

L'intérêt majeur de cet habitat réside dans la présence du faciès à maërl. Il s'agit du développement et de l'accumulation d'algues rouges calcaires corallinacées sur les fonds meubles infralittoraux. Ces algues, aux formes très découpées, forment un réseau complexe dans lequel une multitude d'organismes trouve abri et nourriture. On y trouve près de 10 espèces de macroalgues, plus de 40 espèces d'annélides et 40 espèces de mollusques ou de crustacés. La biodiversité de l'habitat créé par le maërl est proportionnelle à la complexité de sa structure, qui permet aux organismes de toutes tailles de circuler dans ses galeries, de se blottir dans ses cavités ou de creuser ce substrat meuble. 
En association avec cet habitat sableux, l'habitat rocheux sublittoral du secteur des Ridens de Boulogne est également ciblé comme habitat d'intérêt communautaire : "Récifs" (1170). Celui-ci offre une stratification variée de communautés algales et animales, en fonction de la profondeur et des conditions hydrodynamiques. De ce fait, il présente souvent une grande biodiversité et participe à la richesse du site.
De part l'hétérogénéité sédimentaire du secteur (roches et sables), la richesse spécifique est importante (de 10 à 48 espèces), tout comme la densité (jusqu'à 1800 individus par m2). Par contre la biomasse n'est pas très élevée (jusqu'à 6 g par m2).

Vulnérabilité

Sur ce site relativement éloigné de la côte, un certain nombre d'activités anthropiques s'y exercent (pêche professionnelle et de loisirs, transport maritime, sports nautiques) qu'il conviendra d'identifier plus finement dès la phase de gestion. Leurs effets sur la conservation des habitats et des espèces d'intérêt communautaire, qu'ils soient positifs, négatifs ou neutres, restent à apprécier par l'amélioration des connaissances dans le cadre de l'élaboration puis de la mise en oeuvre du document d'objectifs du site ou de l'évaluation des incidences des éventuels projets à venir.

L'habitat "dunes hydrauliques" est lié à des conditions hydrodynamiques particulières. Les ridens présentent une diversité biologique relativement importante à l'échelle de la façade du Nord-Pas-de-Calais.