Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210000657
BOIS DES GRANDS USAGES A AUMENANCOURT ET PIGNICOURT

(n° régional : 00000113)

Commentaires généraux

La ZNIEFF du bois des Grands Usages est située sur les communes d'Auménancourt (département de la Marne) et de Pignicourt (département de l'Aisne). Elle abrite l'un des derniers exemplaires d'un groupement forestier autrefois plus répandu dans le secteur, la hêtraie thermophile de Champagne crayeuse (partie sud de la ZNIEFF), végétation climacique sur craie et graveluches, pratiquement éliminée de nos jours par les plantations résineuses et par la mise en culture (suite aux remembrements particulièrement dévastateurs de la région). Le reste de la ZNIEFF représente une phase pionnière à bouleau et à tremble (classés pour la typologie dans la catégorie "autres bois décidus" du code CORINE biotope). Les essences forestières sont variées : outre les pins sylvestres et les hêtres, on y rencontre également le bouleau verruqueux, le bouleau pubescent, le chêne pédonculé, le charme et le tremble. Leur structure assez claire et une physionomie ouverte ont permis à des groupements de lisières thermophiles (le long des layons forestiers) et de pelouses de perdurer. On y observe l'anémone sauvage, d'origine continentale, protégée et très rare en France (où elle ne possède plus que quelques stations disséminées de la Picardie à l'Alsace) et en Champagne-Ardenne (quatre stations répertoriées aujourd'hui).

Le site permet à une population diversifiée de sauterelles, criquets et papillons de survivre : plus d'une vingtaine d'espèces différentes a ainsi été recensée, avec deux criquets inscrits sur la liste rouge régionale des Orthoptères, l'oedipode bleu turquoise et le sténobothre à taches noires très rare en Champagne-Ardenne (où il n'a été observé que dans une dizaine de stations). De nombreux lapins y trouvent refuge et contribuent à ralentir l'embroussaillement naturel des lisières et pelouses.

Par leur position de contact et leur situation (seules formations boisées au sein du plateau crayeux dénudé), ces boisements relictuels ont une grande importance pour la diversité biologique et paysagère. Ils sont dans un bon état général de conservation, mais sont menacés, notamment par le défrichement du bois pour les cultures à gibier (qui occupent aujourd'hui plus de 5% de la surface de la ZNIEFF), les plantations résineuses et l'agriculture.

Commentaires sur la délimitation

Les limites de la ZNIFF suivent les contours du bois et de sa lisière lorsqu'elle existe.