Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210020012
LE MARAIS DE DAILLANCOURT

(n° régional : 05010001)

Commentaires généraux

La ZNIEFF du marais de Daillancourt est située sur le territoire de la commune du même nom, le long de la rivière de la Blaise. C'est le seul marais alcalin du quart nord-ouest de la Haute-Marne. D'une superficie de 6 hectares, il est constitué d'une roselière et d'une mégaphorbiaie importantes qui couvrent près de la moitié de sa surface. Le groupement à hautes herbes héberge l'aconit napel, protégé au niveau régional et qui atteind ici sa limite d'aire de répartition vers le nord. Les groupements forestiers sont constitués par une saulaie riveraine bien développée et une aulnaie-frênaie riveraine. La rivière de la Blaise limite la zone à l'est et un petit ruisseau à cresson constitue sa limite sud. Deux petites mares à végétation éphémère s'y remarquent. Le marais est également très intéressant pour l'entomofaune, avec des coléoptères, des libellules ou des rhopalocères caractéristiques de ce type de milieu. On y rencontre deux papillons protégés en France : le cuivré des marais (inscrit à l'annexe II de la convention de Berne ainsi qu'aux annexes II et IV de la directive Habitats) et le fadet des tourbières, tout les deux inscrits dans le livre rouge de la faune menacée en France et sur la liste rouge des insectes de Champagne-Ardenne. Un chantier de réhabilitation sous fome de chantier de jeunes y a été effectué en 1994, par l'intermédiaire de l'association Nature Haute-Marne : entretien des berges de la Blaise, comblement de fossés de drainage, création d'un sentier de découverte et dans l'avenir, abattage des peupliers et des épicéas afin de permettre la régénération d'une partie de la roselière. La zone est dans un bon état, mais est très menacée par une volonté de replantation forestière (société de chasse locale).

Commentaires sur la délimitation

La délimitation de la ZNIEFF correspond aux limites de la zone marécageuse la plus riche : les contours est et sud s'appuient sur la limite entre le marais et la forêt, les limites nord et ouest s'arrètent aux terres agricoles de moindre importance.