Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210020041
SAVARTS, PRAIRIES ET BOIS ASSOCIES A VAUX-EN-DIEULET ET BAR-LES-BUZANCY

(n° régional : 00000524)

Commentaires généraux

La ZNIEFF des savarts, prairies et bois associés à Vaux-en-Dieulet, et Bar-lès-Buzancy est située à la limite des Crêtes préardennaises et de l'Argonne. Elle est constituée de quatre sites peu éloignés, dont un provenant de la ZNIEFF n° 210009876, aujourd'hui fusionnée à celle-ci. Elle comprend essentiellement des pelouses (pelouses calcicoles mésoxérophiles sur sol superficiel, pelouses mésophiles sur sol profond calcaire, pelouses acidophiles de pente), des prairies mésophiles à mésohygrophiles, des fruticées de recolonisation, des bois et quelques plantations (pins, frênes, érables).

Les pelouses sont caractérisées par l'abondance des graminées (fétuque de Léman, brome dressé, koelérie à crêtes, brachypode penné, brize intermédiaire, fléole de Boehmer, rare dans les Ardennes) et par la présence de l'anémone pulsatille (population abondante), de l'hélianthème jaune, du polygale calcaire, de l'orobanche du thym (inscrite sur la liste rouge des végétaux de Champagne-Ardenne) et de la gentiane germanique. Les orchidées sont variées et bien représentées (orchis grenouille, inscrit sur la liste rouge régionale, orchis bouffon, orchis militaire, orchis pourpre, orchis pyramidal, orchis moucheron, ophrys frelon, ophrys abeille, ophrys mouche, acéras homme pendu, épipactis brun rougeâtre, platanthère à deux feuilles, platanthère des montagnes et listère ovale). On y rencontre également la brunelle à fleurs blanches, la brunelle à grandes fleurs, la potentille printanière, le serpolet commun, le serpolet couché, la petite centaurée, l'anthyllide vulnéraire, la petite pimprenelle, le petit boucage, l'ail à tête ronde, l'ail des vignes, la laîche caryophyllée, etc. Sur sol superficiel, la germandrée des montagnes, la globulaire, l'anémone pulsatille, le lin à feuilles étroites, la germandrée petit-chêne prennent de l'importance. Très ponctuellement (dans la pelouse située au-dessus du Rond Poirier), une variante légèrement acidiphile se dessine avec l'apparition du genêt ailé, de l'agrostis commun, du trèfle pied de lièvre et de la danthonie décombante. Elles se boisent plus ou moins rapidement avec l'implantation du prunellier épineux, du genévrier, du rosier rouillé, du cornouiller sanguin, du cerisier de Sainte-Lucie, de l'églantier, des aubépines, de la viorne mancienne, du troène... En lisière se remarquent la phalangère rameuse, le dompte-venin officinale, le sceau de Salomon odorant, le buplèvre en faux, la marjolaine, le trèfle intermédiaire, l'inule conyze, le calament clinopode, le gaillet jaune, la gentiane croisette, la coronille bigarrée.

Les prairies mésophiles à mésohygrophiles sont le plus souvent fauchées (secteurs situés à l'est du village de Vaux-en-Dieulet, au nord de la commune de Bar-lès-Buzancy dans le vallon de "la Fontaine qui bruit" et plus disséminées ailleurs), quelques fois pâturées (Vaux-en-Dieulet) : les graminées y sont nombreuses (avoine élevée, trisète dorée, fléole des prés, houlque laineuse, fétuque des prés, brome en grappes, pâturin des prés), en compagnie de la berce sphondyle, du salsifis des prés, de la carotte sauvage, de la knautie des prés, de la marguerite, du grand boucage, de la gesse des prés, du trèfle des prés et, dans les zones plus humides, du lychnis fleur de coucou, de l'orchis à larges feuilles, de l'orchis bouffon, du saxifrage granuleux, etc.

Au niveau de la pelouse de la Sachette, et en limite de certaines cultures, se remarquent de nombreuses messicoles : miroir de Vénus, odontite rouge, géranium colombin, spergule des champs, mélampyre des champs, renouée à feuilles de patience, euphorbe réveil-matin, valérianelle à fruits velus.

Les boisements sont de type frênaie-acéraie, frênaie plantée en fond de vallon, acéraie plantée sur les pentes (au-dessus des Longues Raies au sud-ouest de Vaux-en-Dieulet) et pinèdes (la Sachette).

De multiples insectes fréquentent le site, notamment des Lépidoptères et des Orthoptères. Plus d'une soixantaine d'espèces de papillons a été recensée dans la ZNIEFF, dont les rares azuré du serpolet et grand cuivré, protégé en France, inscrit à l'annexe II de la convention de Berne, aux annexes II et/ou IV de la directive Habitats, figurant dans le livre rouge de la faune menacée en France (dans la catégorie "en danger de disparition"). Ils figurent tous les deux sur la liste rouge régionale, de même que le flambé, le mercure (en limite d'aire de répartition), l'hespérie des potentilles, l'hespérie roussâtre, le damier noir, le mélitée des digitales et le thécla du coudrier. D'autres papillons de jour les accompagnent, dont certains très vivement colorés (machaon, azuré des coronilles, azuré de l'esparcette, azuré de la bugrane, argus bleu commun, argus bleu céleste, argus bleu-nacré, argus frêle, paon du jour, citron, souci, grand Mars changeant, vulcain, petite tortue, grand collier argenté etc.). Des papillons de nuit s'y rencontrent également (Moro sphinx, noctuelle en deuil, phalène picotée, écaille du séneçon, hémithée éruginée, doublure jaune). De nombreuses sauterelles (phanéroptère porte-queue, conocéphale bigarré, decticelle bicolore, decticelle cendrée, sauterelle des chênes, sauterelle ponctuée, grande sauterelle verte) et certains criquets (criquet des clairières, criquet des pâtures, criquet duettiste, criquet mélodieux...) peuvent s'observer. Sur la vingtaine d'espèces recensées, quatre font partie de la liste régionale : deux sauterelles, le dectique verrucivore et le platycléis à taches blanches, un criquet chanteur, Chrysochraon brachyptera et un criquet géophyte, Tetrix nutans. On peut également y rencontrer la petite cigale des montagnes (très rare dans les Ardennes où se situe sa limite nord de répartition) et la mante religieuse.

Dans les endroits bien ensoleillés, on peut observer le lézard des souches : en déclin dans le nord et le nord-est de la France, protégé depuis 1993, il figure sur l'annexe II de la convention de Berne, sur l'annexe IV de la directive Habitats, dans le livre rouge de la faune menacée en France et sur la liste rouge régionale.

La pie-grièche écorcheur, inscrite sur la liste rouge des oiseaux de Champagne-Ardenne, niche sur le site, en compagnie d'espèces plus communes, comme par exemple le traquet pâtre, les pouillots véloce et fitis, le pic vert, le loriot d'Europe, le bruant jaune... Le site est survolé par de nombreux rapaces (buse, épervier d'Europe, milan noir) à la recherche de nourriture.

Une petite partie du site est louée par le Conservatoire du Patrimoine Naturel de Champagne-Ardenne (4 ha 37 à Bar-lès-Buzancy). La ZNIEFF est dans un bon état, mais les pelouses ont tendance à se fermer par dynamique naturelle. Une ancienne carrière (vers la Sachette) est en partie utilisée en décharge de gravats et pour le stockage du fumier.

Commentaires sur la délimitation

La ZNIEFF comprend les milieux (pelouses, pinèdes et fruticées) les plus riches du secteur (quatre zones proches) : ses limites longent ainsi les terres agricoles et les bois de moindre intérêt.