Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210020130
PELOUSES DE LA POINTE RAVALOTTE ET DE LA COTE DE MAIZIERES A SOMMERMONT

(n° régional : 00000587)

Commentaires généraux

La ZNIEFF des pelouses de la Pointe Ravalotte et de la Côte de Maizières est située à l'ouest du village de Sommermont, à quelques kilomètres de Joinville, dans la Haute-Marne. Installée sur un coteau bien exposé, elle comprend des pelouses (le plus souvent pâturées), des pinèdes à pins noirs et sylvestres, des fruticées et des boisements secondaires.

Ces pelouses sont remarquables par leur richesse et leur diversité en orchidées, avec l'orchis brûlé (inscrit sur la liste rouge régionale), l'orchis mâle, l'orchis pourpre, l'orchis pyramidal, l'orchis bouc, l'ophrys mouche, l'ophrys frelon, l'acéras homme-pendu, la listère ovale et le platanthère à deux feuilles. La flore est dominée par les graminées (brome érigé, fétuque de Leman, brize intermédiaire, koelérie pyramidale, brachypode penné) accompagnées par de nombreuses espèces caractéristiques de ce type de milieu comme le séséli des montagnes, l'hélianthème jaune, la gentiane germanique, le polygala du calcaire, l'anémone pulsatille, la laîche de Haller, la potentille printanière, la germandrée petit chêne, le genêt des teinturiers.... Des fruticées (à genévrier, cornouiller sanguin, viorne mancienne, aubépine monogyne, prunellier épineux, cerisier de Sainte-Lucie, chêne pédonculé, pin sylvestre et alisier blanc) se rencontrent çà et là. Dans la partie ouest-nord-ouest de la ZNIEFF, des petits bois de recolonisation récente se sont installés, avec dans la strate arborescente les chênes sessiles et pédonculés, le hêtre, les alisiers blanc et torminal, dans la strate arbustive le cytise faux-ébénier, le chèvrefeuille des bois, le camérisier à balais, la bourdaine, le noisetier, la viorne mancienne. Dans le tapis herbacé se remarque le brachypode penné, la véronique officinale, la laîche de Haller, le céphalanthère à grandes fleurs, la néottie nid d'oiseau... Les lisières, très localisées, comprennent la phalangère rameuse, le buplèvre en faux, l'origan, le trèfle intermédiaire, le genêt des teinturiers, l'aigremoine eupatoire, la campanule agglomérée, l'ancolie vulgaire et la violette hérissée

Ce secteur est très favorable à l'entomofaune et plus particulièrement aux papillons, aux sauterelles et aux criquets chanteurs qui présentent la même tonalité méridionale qu'une partie de la flore, notamment le machaon, la petite tortue, le gazé, le citron, le vulcain, la carte géographique, le petit nacré et divers argus vivement colorés (argus frêle, argus bleu nacré, argus bleu céleste), la sauterelle ponctuée, la decticelle bariolée, la grande sauterelle verte, le conocéphale bigarré, la mante religieuse, le grillon champêtre, le grillon des bois, le criquet des pâtures, le criquet des clairières, le criquet mélodieux, le criquet duettiste...

La zone est dans un bon état général.

Commentaires sur la délimitation

Les limites de cette ZNIEFF suivent les contours de la végétation la plus riche d'un coteau exposé au sud (pelouses et pinèdes)