Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 210020179
BOIS ET PELOUSES DE LA COTE BERNARD ET DU VERSANT SUD DU CHENOT A DAILLANCOURT ET BOUZANCOURT

(n° régional : 05090001)

Commentaires généraux

La ZNIEFF des bois et des pelouses de la Côte Bernard et du versant sud du Chênot est située à l'est des villages de Daillancourt et Bouzancourt, dans le département de la Haute-Marne. Elle fait partie de la grande Znieff II des massifs boisés de Blinfey et de Cirey-sur-Blaise. Elle regroupe essentiellement des bois xérophiles, des lisières thermophiles, des pelouses et de nombreux meurgers. Quelques prairies et cultures complètent la végétation de la zone. Au 19ème siècle ces pentes étaient couvertes de vignes ce qui explique la présence des multiples meurgers.

Sur les pentes se rencontrent la hêtraie calcicole thermophile et plus rarement la chênaie pubescente (pré-bois sur éboulis) avec une strate arborescente composée par le hêtre, l'alisier blanc, le pin sylvestre, le chêne pubescent, le chêne sessile, l'alisier torminal. La strate arbustive est diversifiée (viorne mancienne, camerisier à balais, cornouiller sanguin, troène, etc.). La strate herbacée est caractérisée par de nombreuses orchidées (céphalanthère rouge, protégé en Champagne-Ardenne, épipactis à larges feuilles, épipactis de Müller, orchis pourpre...). On y observe aussi le sceau de Salomon odorant, la laîche glauque, le brachypode penné... A certains endroits subsiste une lisière thermophile bien caractérisée avec le dompte-venin, la réglisse sauvage, la vesce à feuilles ténues, le mélampyre des prés, la marjolaine, le brachypode penné, l'hellébore fétide, etc.

Plusieurs meurgers se rencontrent dans la ZNIEFF, surtout au niveau d'anciennes vignes : certains portent des pré-bois à chêne pubescent, chêne sessile et pin sylvestre. La strate arbustive est constituée par le noisetier, la viorne lantane, le prunellier épineux, le chèvrefeuille à balais, le cornouiller sanguin. Les lianes sont représentées par l'herbe aux femmes battues et la clématite vigne blanche. La flore herbacée est riche et variée, avec de nombreuses espèces des pelouses et des lisières thermophiles comme par exemple la laîche glauque, le brachypode penné, le sceau de Salomon odorant (abondant), le dompte-venin, le céphalanthère rouge, l'hippocrépide chevelu, la germandrée petit-chêne, le solidage verge d'or… L'orobanche d'Alsace, protégé en Champagne-Ardenne et inscrit sur la liste rouge régionale se remarque au niveau du pré bois de la Réserve à Daillancourt : cette espèce parasite du peucédan herbe aux cerfs, d'origine continentale, est présente en France seulement dans le nord-est et le sud-est du pays, où elle est rare et en voie de régression importante.

Au niveau des escarpements rocheux et de certains meurgers subsistent des groupements de pelouses sèches, floristiquement très variées. Elles sont constituées par de nombreuses graminées (brome dressé, fétuque de Leman, brize intermédiaire, koelérie pyramidale) et sont riches en orchidées, avec notamment l'orchis pourpre, l'orchis militaire, l'orchis pyramidal, l'orchis bouc, l'épipactis brun-rougeâtre, la platanthère à deux feuilles et la listère ovale. Elles sont accompagnées par le séséli des montagnes, l'hélianthème jaune, le polygala du calcaire, le genêt des teinturiers, le lin à feuilles ténues, le peucédan herbe aux cerfs, la brunelle à grandes fleurs, la germandrée petit-chêne... La mante religieuse y a été observée.

Quelques prairies se rencontrent çà et là en bordure de la ZNIEFF. Les graminées dominent la flore prairiale : l'avoine élevée, l'avoine dorée, la fétuque des prés, le brome dressé et la fléole noueuse sont les mieux représentées. Elles sont accompagnées par le trèfle des prés, la luzerne, la primevère officinale, le salsifis des prés, la potentille rampante, le plantain intermédiaire et, dans les secteurs les plus thermophiles, par la petite pimprenelle, la gesse tubéreuse, le caille-lait blanc, le cirse acaule, l'ail des vignes, le lotier corniculé, la brunelle blanche, le thym serpolet, l'avoine pubescente, le trèfle des champs.

La zone est en bon état.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation de la ZNIEFF suit les contours des milieux biologiquement les plus riches au niveau de deux versants (milieux thermoxérophiles).