Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 220014514
LARRIS DE LA VALLÉE DU BOIS PÉRONNE À CAYEUX-EN-SANTERRE

(n° régional : 80SAN108)

Commentaires généraux

La vallée sèche du « Bois Péronne » est attenante à la vallée de la Luce. Seul le versant abrupt exposé à l'ouest fait partie de la zone (le versant opposé est cultivé).

Le coteau comprend les milieux suivants : des pelouses calcicoles, où subsistent quelques rares zones rases entretenues par les lapins ; des pelouses-ourlets et des fourrés de recolonisation, qui résultent de l'abandon de l'entretien de la végétation. Des éboulis crayeux se maintiennent ponctuellement. Ses habitats abritent des espèces remarquables comme l'Ophrys litigieux et le Séséli libanotide, espèces rares danns la région. Les fourrés à Genévriers communs témoignent de l'utilisation pastorale ancestrale du coteau (pâturage ovin extensif).

Plusieurs espèces de faune remarquables et typiques de ces milieux sont également présentes sur le site.

Parmi les espèces typiques de pelouses calcicoles, le site abrite : la Virgule, papillon de pelouses rases ; l'Argus bleu céleste et l'Azuré bleu-nacré, papillons de pelouses rases à Hippocrepis ; l'Endrosie diaphane, hétérocère qui aime les prairies sèches chaudes et dont la chenille se développe sur les lichens ; l'Aspilate jaunâtre, hétérocère qui vit sur les zones chaudes bien exposées ; la Petite violette, la Noctuelle en deuil, l'Hespérie de l'Alcée, le Conocéphale gracieux et la Decticelle chagrinée, toutes typiques également les pelouses sèches thermophiles.

 

Commentaires sur la délimitation

Le contour englobe le versant pentu de la Vallée du Bois Péronne qui comprend des milieux remarquables : pelouses calcaires, ourlets et fourrés attenants. Les cultures et le cimetière millitaire ont été exclus.

Une partie de coteau a été ajoutée à la zone car elle présentait les mêmes caractéristiques écologiques et la même richesse floristique que les autres parties de coteau déjà inclues à la zone (1,1 ha). Elle est située au sud de la ZNIEFF, en contact avec la Route Départementale 28.

Cette zone constitue par ailleurs un habitat favorable à l'alimentation de certaines espèces aninamles (espace de fonctionnalité).