ZNIEFF 230009172
LE BOIS D'AVRANCHES

(n° régional : 86000011)

Commentaires généraux

La ZNIEFF du Bois d’Avranches est localisée sur la commune de Saint-Philbert-sur-Risle. Elle correspond aux zones boisées les plus pentues et aux vallons attenants, ceinturés de part et d’autre par les routes D 47 et D 39.

La lithologie correspond à deux faciès que sont les argiles, marnes ou limons et la craie.

De part sa configuration topographique, cette ZNIEFF est constituée par deux grandes entités ; les zones à ambiance fraîche en bas de pente et au niveau des vallons encaissés, puis les zones plus acides et sèches situées en haut de vallon, notamment au niveau des replats. La première entité est représentée par une frênaie humide et une forêt mixte de pente et ravin. Ces habitats naturels ne sont pas très bien exprimés. La seconde est composée principalement par une chênaie acide et une chênaie-charmaie et, dans une moindre mesure, par une forêt mixte (feuillus et conifères).

Trois espèces floristiques déterminantes ont été recensées sur le site. Tout d’abord, une petite station de Polystic à aiguillons (Polystichum aculeatum), ptéridophyte assez rare dans la région est présente dans un vallon frais caillouteux. Elle est entre autre accompagnée par le Polystic à soies (Polystichum setiferum) et par un cortège bryologique diversifié. Le long du GR 224, en bas de pente, plusieurs stations de Luzule des forêts (Luzula sylvatica), joncacée également assez rare dans la région ont été observées. Se développant généralement en petites populations en bordure de chemin, elle domine la strate herbacée d’une station sur plusieurs mètres carrés. Enfin, en zone plus sèche, au niveau de la chênaie, une petite station de Buis toujours vert (Buxus sempervirens) a été trouvée dans une cuvette. Cette buxacée, peu commune à l’état sauvage, semble spontanée. Par ailleurs, une petite station de Blechne en épi (Blechnum spicant), fougère peu commune a été vue au niveau du versant central de la ZNIEFF.

La ZNIEFF constitue, avec l’ensemble des bois attenants une zone de refuge pour de nombreux animaux forestiers. Les pentes fortes des versants sont peu accessibles et permettent de ce fait à la faune de s’y abriter. Une blaireautière avec plusieurs gueules a d’ailleurs été trouvée dans un versant peu fréquenté.

Cette zone fait l’objet d’une exploitation forestière légère, orientée vers une sylviculture de conifères, essentiellement à l’Ouest. La randonnée, le VTT et l’équitation sont pratiqués sur les sentiers. A l’Est du site, quelques bornes pédagogiques jalonnent le GR 224, exposant la biologie des arbres. La chasse est interdite dans cette partie du bois (panneau de chasse interdite). Elle est néanmoins pratiquée dans le reste du massif (panneau de chasse gardée). Toujours sur le sentier de randonnée GR 224, la pratique des 4x4 est interdite par arrêté municipal.

L’intérêt de cette ZNIEFF s’avère essentiellement floristique (présence d’espèces peu communes, habitats naturels fonctionnels, généralement en état de conservation bon à moyen). En outre, à l’Ouest du bois d’Avranches, l’habitat naturel de chênaie-charmaie à tendance méso-hygrophile constitue un atout paysager remarquable (immenses tapis de plantes vernales dans une ambiance fraîche).

Les principales menaces sur le site dépendent du mode d'exploitation forestière. En effet, la biodiversité forestière de la ZNIEFF est largement tributaire du maintien des parcelles en l’état. Il est possible que les activités sylvicoles localisées à l’ouest du site se développent et empiètent davantage sur les versants.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible