Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 240009591
VALLONS DU DOIGT ET DU MAUPAS

(n° régional : 00000486)

Commentaires généraux

Ce réseau de vallons très encaissés relie la forêt de Chinon à la vallée de l’Indre. Il est parcouru par des ruisseaux intermittents et compte plusieurs sources et suintements. Il débouche au Nord de la vallée, un peu à l’aval de la Chapelle-Saint-Blaise.

Ces vallons forestiers abritent des milliers de pieds d’Allium ursinum, Paris quadrifolia et Thalictrella thalictroides.

Les habitats remarquables sont essentiellement liés au bas de versant et au fond de vallon.

35 espèces végétales rares sont connues sur ce site, dont 6 protégées (Polystic à soie, Fougère des marais, Céphalanthère à grandes fleurs, Isopyre faux-pigamon, Parisette à quatre feuilles).

La faune d’intérêt patrimonial est essentiellement représentée par les insectes : Lucane cerf-volant, Cordulégastre annelé et les oiseaux : Pic cendré, Pic mar, etc.

Il s'agit d'un site important au plan régional pour ce type de milieu par sa typicité et son étendue.

Ce vallon est bien préservé et les habitats typiques sont en bon état de conservation.

Commentaires sur la délimitation

Le contour a été dans un premier temps tracé sur la limite de la couche géologique C3c (scan de la carte géologique au 1/50 000ème) puis il a été ajusté aux courbes de niveau de la carte 1/25 000ème les plus proches, notamment pour l’amont des ruisseaux où le C3c n’apparaît plus.

Le contour de première génération a été resserré pour n’englober que le bas de versant et le fond de vallon, où se développent la chênaie-charmaie à Ail des ours (41233) et les aulnaies de l’Alnion glutinosae (44911) et de l'Alnenion glutinoso-incanae (4431).

Le reste du versant et le plateau sont occupés par une Chênaie-hêtraie acidicline (4113) qui ne mérite pas d’être incluse en totalité dans la ZNIEFF compte tenu de son intérêt écologique moindre.

Des ajustements du contour sur orthophotoplans ont été réalisés en 2013.