Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 250010766
LE VAUDOBIN

(n° régional : 00000094)

Commentaires généraux

Le site du Vaudobin correspond à une crête de grès armoricain (quartzite). Cette barre est traversée par un petit ruisseau. L'entaille, ainsi créée, forme une cluse : les Gorges du Meillon.

L'intérêt du site et son attrait touristique sont liés à la présence d'escarpements rocheux et de pierriers surmontés de landes.

A l'entrée du site, une carrière à ciel ouvert envahie par l'eau est colonisée par une végétation des bords des eaux ; plus loin, une galerie de mine avait pour but la recherche de minéraux rares et notamment du Zircon.

FLORE

De part et d'autre de ces gorges, se développent, sur les hauteurs, des landes sèches à Ajoncs (Ulex europaeus) et à Bruyères (Calluna, Erica, ...), qui renferment deux espèces rares que sont le Genêt d'Angleterre (Genista anglica) et la Bruyère ciliée (Erica ciliaris) qui bénéficie d'une protection au niveau régional. La prairie humide en amont du site montre une belle Cariçaie avec d'autres herbacées des lieux humides. Nous retrouvons d'autres espèces rares et assez rares et/ ou sous protection régionale (*) tel que la Teesdalie à tiges nue (Teesdalia nudicaulis), l'Illécèbre verticillé (Illecebrum verticillatum*), la Cuscute du thym (Cuscuta epithymum), le Millepertuis à feuilles linéaires (Hypericum linarifolium), l'Héllébore fétide (Helleborus foetidus), la Laîche maigre (Carex strgosa), la Massette à feuilles étroites (Typha angustifolia) et la Cirse maraîcher (Cirsium oleraceum).

FAUNE

L'intérêt entomologique tient à la présence du Sylvain azuré (Limenitis reducta), papillon peu fréquent, qui montre ici sa station la plus au nord-ouest de la France. D'autres Lépidoptères assez rares sont présent sur le site : le Grand mars changeant (Apatura iris) et la Grande tortue (Nymphalis polychloras).

Parmi les Odonates nous retrouvons la Leste sauvage (Leste barbarus), la Leste fiancé (Leste sponsa), le Cordulégaster annelé (Corlegaster boltonii).

Parmi les Orthoptères nous noterons la présence du Criquet des ajoncs (Chorthippus binotatus), du Stenobothre nain (Stenobathus stigmaticus), de la Dectcelle des bruyères (Metrioptera brachyptera), du Criquet des clavières (Chrysochraon dispar), du Criquet des pins (Chorthippus vagans) et du Criquet vert échine (Chorthippus dorsatus).

La carrière souterraine est un site d'hivernage pour quelques espèces de Chauve-souris et notamment le Grand Rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum). Notons aussi la présence du Muscardin (Muscardinus avellanarius).

La coexistence de milieux ouverts et de secteurs boisés sur une superficie réduite est favorable à la fréquentation et la nidification d'une avifaune diversifiée. Des espèces comme la Locustelle tachetée, la Rousserole verderolle, le Rouge-queue à front blanc, le Roitelet triple-bandeau méritent d'être mentionnées, la Mésange nonnette (Parus palustris), le Roitelet huppé (Regulus regulus), la Tourterelle des bois (Streptopelia tutur).

Parmi les Reptiles, on peut observer sur le site l'Orvet (Anguis fragilis), la Coronelle lisse (Coronella austriaca) et la Couleuvre à collier (Natrix natrix) en raréfaction dans la région.

Parmi les Amphibiens, nous pouvons rencontrer le Crapaud accoucheur (Alytes obstetricans), la Rainette verte (Hyla arborea) et le Triton crêté (Triturus cristatus).

Enfin, il convient de signaler l'intérêt paléontologique de cette zone où une plaque de grès basculée présente à sa surface des empreintes de Trilobites (site inscrit du 17 novembre 1931).

Commentaires sur la délimitation

Habitats remarquables abritant des populations animales et végétales rares.