ZNIEFF 250010768
PRAIRIES HUMIDES AUTOUR D'ARGENTAN

(n° régional : 01000000)

Commentaires généraux

Bordant directement la rivière de l'Orne dans son lit majeur, ce chapelet de prairies maigres est constitué d'alluvions récentes reposant sur une assise jurassique. Essentiellement réservé à la fauche et au pâturage, avec une fauche tardive pour les secteurs les plus humides, il offre une mosaïque de milieux à tendances générales alcalines et humides où les différents stades d'évolution sont fonction de l'utilisation des parcelles. La proximité de la rivière Orne, les faibles pentes et le climat pluvieux expliquent la présence de l'eau en toutes saisons.

FLORE

Les pratiques agricoles extensives, la nature alluvionnaire et tourbeuse du sol et la présence de canaux de drainage favorisent des cortèges végétaux remarquables comportant notamment des espèces protégées au niveau national (**) ou régional (*).

Parmi les nombreuses plantes des milieux humides, citons non exhaustivement : la Laîche blonde (Carex hostiana), la Laîche des renards (Carex vulpina), le Jonc comprimé (Juncus compressus), le Scirpe comprimé (Blysmus compressus*), le Troscart des marais (Triglochin palustre), le Callitriche tronqué (Callitriche truncata ssp. occidentalis), la Callitriche à angles obtus (Callitriche obtusangula), la Callitriche à fruits plats (Callitriche platycarpa), la Littorelle uniflore (Littorella lacustris**), la Parnassie des marais (Parnassia palustris*) -qui a beaucoup régressé-, la Renouée douce (Polygonum mite*), les Renoncules divariquée (Ranunculus circinatus) et aquatique (R. aquatilis), la Stellaire des marais (Stellaria palustris), la Germandrée des marais (Teucrium scordium ssp. scordium), le Flûteau fausse-renoncule (Baldellia ranunculoides), la Pesse d'eau (Hippuris vulgaris*), le Plantain d'eau à feuilles lancéolées (Alisma lanceolatum), le Brome confondu (Bromus commutatus subsp. commutatus),  la Sanguisorbe officinale (Sanguisorba officinalis*).

En bordure de certains secteurs de marais, des formations de pelouses recouvrant les affleurements calcaires renferment le Muscari à toupet (Muscari comosum).

FAUNE

Sur le plan ornithologique, notons la nidification du Courlis cendré (Numenius arquata), du Phragmite des joncs (Acrocephalus schoenobaenus), de la Rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus), de la Locustelle tachetée (Locustella naevia), ainsi que de nombreux passereaux.

La Loutre (Lutra lutra) est présente ponctuellement du fait de la présence de nombreux habitats favorables à son développement (fortes densités piscicoles et ripisylve dense jusqu'au bord de l'eau).

Les relevés entomologiques ont permis de recenser des espèces rares d'Orthoptères telles que le Criquet palustre (Chorthippus montanus), le Conocéphale des roseaux (Conocephalus dorsalis), ou encore le Criquet ensanglanté (Stethophyma grossum).

Commentaires sur la délimitation

Habitats remarquables à l'échelle européenne (prairies maigres de fauche, prairies tourbeuses alcalines) renfermant des espèces animales et végétales d'intérêt patrimonial.