Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 250020011
BOIS DE LA PLAINE DE FALAISE

(n° régional : 00000110)

Commentaires généraux

De nature calcaire, les bois de la plaine de Falaise s'étendent sur une superficie d'environ 130 ha, dans un paysage de plaine agricole. Leur richesse tient essentiellement dans leur capacité à constituer une zone refuge pour la faune et la flore calcicoles au sein d'un espace cultivé de façon intensive.

FLORE

Parmi les espèces d'intérêt patrimonial, dont certaines sont protégées à l'échelon régional (*), citons, pour la flore calcicole, le Cornouiller mâle (Cornus mas), la Coronille bigarrée (Corronilla varia), l'Orchis de Fuchs (Dactylorhiza fuchsii), la Gentiane d'Allemagne (Gentianella germanica*), la Germandrée des montagnes (Teucrium montanum*), l'Agripaume cardiaque (Leonurus cardiaca), la Raiponce délicate (Phyteuma tenerum*), le Persil de montagne (Seseli libanotis*), le petit Pigamon (Thalictrum minus*), le Dompte-venin (Vincetoxicum hirundinaria*), la Globulaire commune (Globularia punctata*) ...

Les labours abritent des messicoles rares à très rares tels la Goutte-de-sang (Adonis annua), le Bugle jaune (Ajuga chamaepitys), le grand Ammi (Ammi majus).

FAUNE

Le caractère calcicole des différents milieux composant le site est favorable à une faune riche et diversifiée.

Sur le plan entomologique, certaines espèces présentent un intérêt patrimonial comme le Gazé (Aporia crataegi) présent en grand nombre, l'Azuré de l'Ajonc (Plebejus argus) dont on dénombre moins de 10 localités en Basse-Normandie, l'Azuré bleu-nacré (Lysandra bellargus) avec moins de 15 localités connues.

Le site est riche au niveau ornithologique. On relève, en effet, la nidification de l'Hypolais polyglotte (Hyppolais polyglotta), du Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos), du Loriot (Oriolus oriolus), du Faucon hobereau (Falco subbuteo).

Commentaires sur la délimitation

Zone calcaire regroupant des habitats ramarquables abritant de nombreuses espèces rares et protégées.