ZNIEFF 260015479
GORGES DE NARVAU

(n° régional : 04001027)

Commentaires généraux

Les gorges de Narvau ont été creusées par l'Auxois dans la bordure granitique du Bas-Morvan occidental, au sud-ouest de Lormes. Massifs boisés et petites clairières prairiales se partagent l’espace.

Ce site est d’intérêt régional pour ses habitats, avec leur flore et leur faune.

La structure en ravin avec des éboulis grossiers explique la présence d'habitats forestiers d’intérêt européen, dominés par les érables, le Frêne et l'Orme de montagne (Ulmus glabra). Le buis (Buxus sempervirens), rare dans la Nièvre, surtout sur substrat granitique, est ici très abondant dans les peuplements forestiers du vallon. D’autres habitats d’intérêt régional sont présents sur le site avec :

- landes à callune (Calluna vulgaris), sur les affleurements rocheux d’adret, d’intérêt européen,

- hêtraies à Jacinthe (Hyacinthoides non scripta), d’intérêt européen,

- chênaies-charmaies-frênaies à Jacinthe,

- hêtraies acidiphiles à Houx (Ilex aquifolium) et Canche flexueuse (Avenella flexuosa), d’intérêt européen,

- prairies humides acides,

- bas-marais tremblant,

- mégaphorbiaies, d’intérêt européen,

- aulnaies-frênaies rivulaires, d’intérêt européen.

Plusieurs espèces déterminantes pour l’inventaire ZNIEFF ont été relevées avec :

- Stellaire des bois (Stellaria nemorum), plante des bois humides, rarissime en Bourgogne,

- Orme de montagne (Ulmus glabra), arbre très rare en Bourgogne,

- Potentille des marais (Comarum palustre = Potentilla palustris), plante très rare en Bourgogne, observée dans une prairie en limite de massif forestier,

- Polystic à aiguillons (Polystichum aculeatum), fougère forestière très rare en Bourgogne,

- Fougère écailleuse (Dryopteris affinis), espèce rare en Bourgogne.

Le Cincle plongeur (Cinclus cinclus), oiseau déterminant pour l’inventaire ZNIEFF qui se reproduit et se nourrit au niveau des cours d’eau, a été observé en 1993. Il mériterait de nouvelles recherches.

Ce patrimoine dépend :

- d’une gestion forestière à base de peuplements feuillus et de traitements adaptés aux conditions stationnelles (sol, climat, topographie, hydrographie), conservant les cours d'eau et les milieux annexes,

- d’une gestion agricole extensive en prairie.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre est délimité par les habitats d'espèces rares (bois de ravin, affleurements rocheux, milieux liés au cours d'eau) et englobe la totalité des gorges et ravins, ainsi que des milieux périphériques intéressants (prés humides).