Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 420030318
Prairies, pelouses sèches et forêts du Rebben, Wihlerfeld et Séveran à Winkel et Oberlarg

(n° régional : 1685385)

Commentaires généraux

Il s'agit d'une vaste entité située sur le versant orienté sud-est du pli de la forêt de la montagne constituée de calcaires argileux et massifs à oolithes et marnes. L'intérêt du site est essentiellement phytosociologique et floristique. Le paysage de ce versant se compose d'une mosaïque d'habitats ouverts à boisés: pelouses du Mésobromion, prairies pâturées thermophiles à Fromental, landes et des friches thermophiles, lisières, buissons de Prunelliers et bosquets, hêtraies calcicoles. Les pelouses et les pâturages sont les milieux les plus remarquables avec une flore thermophile développée comprenant de nombreuses orchidées et une entomofaune riche, notamment concernant les rhopalocères (papillons de jour). Ces habitats ouverts sont particulièrement sensibles à la fermeture du milieu. C'est ainsi que trois sites ont été acquis par le Conservatoire des Sites Alsaciens qui en assure désormais la gestion entre les lieux dits de Reben et de Bannholz. Toutefois, l'expression de la dynamique végétale naturelle permet la diversification des habitats (avec une mosaïque de structures et de composition) qui sont généralement favorables à l'entomofaune avec la présence de petits buissons et ourlets fonctionnant comme des éléments de corridor à petite échelle, apportant des ressources alimentaires plus variées (plantes mellifères, fruticées, etc.). Le secteur des Blangelis présente notamment des pelouses sur substrat décalcifié, ce qui permet l'expression d'une flore plus acidiphile (callune, genêts), considérée en 1989 comme le site le plus riche du département en papillons de jour et soulignait la nécessité d'une gestion très extensive (pas de fauche) des milieux ouverts. Autour de ces milieux ouverts et semi-ouverts, les Hêtraies sont exploitées par des espèces à large territoire comme le Milan royal (régulièrement observé en reproduction dans le secteur depuis 10 ans), le Lynx et le Chat forestier qui chassent dans les zones ouvertes en bordure de forêt.

L'axe du versant et la qualité des milieux, tant ouverts que boisés, a également une fonction de corridor écologique pour l'ensemble de la faune.

> ZNIEFF de première génération décrites en 1985 par SCHORTANNER M., ATELIER D'ECOLOGIE RURALE ET URBAINE (A.F.R.P.N.): 65010072 - BLANGELIS /

650100358 - PENTES DU SEVERAN / 65620051 - PELOUSES CALCAIRES COMMUNLAES (NORD-OUEST DE WINKEL) SOUS L'OBERBERG / 65620067 - FRICHES DU BANNHOLTZ.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre englobe plusieurs ZNIEFF de première génération qui concernaient notamment des pelouses et pâturages thermophiles. Les espèces et habitats déterminants identifiés au cours des dix dernières années ne permet de conserver chaque entité individuellement (méthodes différentes) et la délimitation de l'ensemble du versant aboutit finalement à une entité continue et plus cohérente des habitats ouverts. Le site et également fonctionnel (les pelouses étant en interrelation, notamment pour les insectes et les espèces qui chassent dans les milieux ouverts comme le Blaireau, le Chat forestier mais aussi le Milan royal) et c'est pour cette raison que des habitats forestiers déterminants ont été intégrés au zonage. La ZNIEFF est de type 1 car l'intérêt est clairement lié aux pelouses et pâtures mais cet intérêt n'est pas sans lien avec les lisières thermophiles et la dynamique naturelle d'évolution des milieux ouverts vers des stades préforestiers. Le site est par ailleurs intégré dans une autre ZNIEFF 2 qui comprend l'ensemble du Jura alsacien comme unité paysagère et géomorphologique intégrant de fait les territoires de chaque des espèces à large territoire comme le Milan royal. La délimitation se base sur la répartition des espèces et des habitats sur le versant (isoclines) et suit ensuite des éléments visuels du paysage au pied du versant (chemins et parcelles), lorsque la signification écologique est pertinente (en évitant les cultures intensives).