Logos SINP

ZNIEFF 530030073
ROCHERS ET LANDES DU ROC'H TREVEZEL ET DE TY ROZ

(n° régional : 00000830)

Commentaires généraux

Descriptif synthétique : deux secteurs peuvent être distingués dans cette ZNIEFF :

- le Roc’h Trévézel et les affleurements rocheux qui l’encadrent, aux versants Nord assez accusés et baignés dans une forte humidité atmosphérique quasi-permanente contrastant avec les versants moins pentus et plus secs exposés au Sud. Site exceptionnel aux plans, biologique (pour les végétaux cryptogames notamment), écologique (végétation), et paysager (lieu touristique fréquenté), qui se trouve principalement sur Plounéour-Ménez.

- le secteur de la Montagne et du lieu dit Ty Roz, sur Commana, où les affleurements rocheux sont encore nombreux et intéressants, encadrés par des landes plus vastes et de grande qualité en de nombreux endroits. Présence d’une ardoisière en activité, de déblais ardoisiers anciens recolonisés par la végétation et de quelques boisements résineux avortés ou ruinés établis sur lande. Ce secteur a été touché par un important incendie le 23 mai 2010.

Milieux principaux : nombreux affleurements rocheux remarquables avec divers groupements pionniers saxicoles (lichens, mousses) et de pelouses sèches. Tous types de landes sèches bien représentés (à myrtille, callune, bruyère cendrée, ajonc d’Europe, …) et autres groupements associés (à luzule sylvatique, fougère aigle, ….), landes mésophiles (très localement hygrophiles) à ajonc de Le Gall et bruyère ciliée – Fourrés maigres à sorbier des oiseleurs et poirier sauvage - Fourrés à ajoncs d’Europe et ptéridaies.

Espèces remarquables :

Flore : exceptionnelle, présence de deux ptéridophytes protégés au plan national : le dryoptéris atlantique (Dryopteris aemula) et l’hyménophylle de Wilson (Hymenophyllum wilsonii) petite fougère rarissime connue que de quelques stations françaises toutes dans l’Ouest armoricain, et d’un ptéridophyte protégé en Bretagne : le lycopode sélagine (Huperzia selago) connu d’une station dans les années 1990 d’où il a ensuite disparu, mais récemment trouvé ailleurs dans la zone.

Présence du platanthère verdâtre (Platanthera chlorantha) sur berme routière (à respecter).

Bryoflore remarquable comportant des taxons très rares comme la mousse Ulota calvescens (2 stations françaises, finistériennes, actuellement connues), plusieurs hépatiques peu communes telles que Lepidozia cupressina, Barbilophozia barbata, différents Plagiochila, etc.

Le Roc’h Trévézel et ses abord est également réputé pour sa grande richesse en lichens, dont plusieurs espèces rares, certaines à affinités montagnardes, sont proposées comme déterminantes (source n° 12).

Faune (Oiseaux) : les busards gris se reproduisent assez régulièrement sur la zone : le Busard cendré (Circus pygargus) nicheur en 2006, le Busard St-Martin (Circus cyaneus) nicheur en 2001. Le Courlis cendré (Numenius arquata) nicheur en forte régression en Bretagne, se reproduit encore sur le site et les ZNIEFF voisines. Présence de l’escargot de Quimper (Elona quimperiana) dans la zone.

Conditions actuelles de conservation : elles sont globalement bonnes. Les landes mésophiles au dessus de Ty Roz sont, pour partie typiques et en bon état mais une reprise de l’entretien par la fauche redevient nécessaire, pour l’autre partie dégradées par un boisement résineux improductif (incendié récemment) mais elles sont réhabilitables. Au Sud du Roc’h Trévézel et des crêtes adjacentes, la fauche de lande se maintient (notamment par des contrats de Mesures agri-environnementales : MAE). La pression touristique estivale est forte mais les dégradations observables limitées jusqu’à présent. Les stations botaniques de plantes très rares doivent faire l’objet d’une surveillance attentive. Le dernier incendie de mai 2010 a été assez destructeur au niveau des rochers (mousses et lichens).

Le Parc Naturel Régional d’Armorique est propriétaire de plus de 28 hectares dans le site, principalement sur le Roc’h Trévézel.

L’ensemble des espaces naturels de cette zone situé sur la commune de Plounéour-Ménez est protégé par un Arrêté préfectoral de protection de biotope en date du 24 mars 2010.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible