ZNIEFF 540030014
Marais de Landes

(n° régional : 17116001)

Commentaires généraux

Vaste dépression à fond plat alimenté par les eaux de la Trézence et du Vivroux, le site est bordée de coteaux qui forment un goulet d'étranglement dans la partie aval. Bien que drainé par le canal de Saint-Julienne, le marais s’engorge durant les périodes de fortes pluies et se transforme chaque année en une réserve d’eau, dont la profondeur peut atteindre jusqu’à deux mètres.

INTERET FAUNISTIQUE :

Important stationnement d'oiseaux migrateurs (anatidés, laro-limicoles, ardéidés, passereaux...), le site est également remarquable en période de reproduction pour la nidification de plusieurs oiseaux déterminants (Cigogne blanche, Hérons cendré et pourpré, Gorgebleue à miroir, Rousserolles effarvatte et turdoïde, Faucon hobereau...). D'autres espèces de faune sont encore présentes (Cuivré des marais, Loutre, Crossope aquatique, Agrion de Mercure, Rosalie des Alpes, Rainette verte...).

INTERET BOTANIQUE :

La flore et les habitats remarquables, bien qu'ayant subi une forte régression de leur état de conservation, demeurent encore représentés par un cortège d'espèces hygrophiles liées aux milieux inondés (Euphorbe des marais - Euphorbia palustris, Renoncule à feuilles d'ophioglosse - Ranunculus ophioglossifolius, Laîche à vésicules - Carex vesicaria, Fritillaire pintade - Fritillaria meleagris). Le site se distingue également par la présence au sein de plusieurs prairies fauchées en bon état de la Cardamine à petites fleurs (Cardamine parviflora), espèce liée en partie aux prairies subhalophiles, et qui atteint ici sa station départementale la plus à l'intérieur des terres.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation se base sur la courbe des 10 mètres afin d'inclure dans le périmètre l'ensemble des secteurs humides ainsi que ceux qui sont inondés une partie de l'année.