Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 730030014
Bois de la Teulière et de la Capelle

(n° régional : Z1PZ0596)

Commentaires généraux

La ZNIEFF des bois de la Teulière et de la Capelle est un vaste ensemble boisé d’environ 375 ha situé sur les coteaux au nord de la basse vallée de l’Agout. Globalement orienté vers l’est et le sud-est, le bois s’étend sur environ 3 km.

Presque exclusivement composé de feuillus (chênes, charmes...), le site comporte également des boisements de conifères (essences « exotiques ») et quelques petites landes-friches et fourrés (plus ou moins issus de l’abandon de parcelles autrefois cultivées). Dans sa périphérie, des pelouses sèches plus ou moins en voie de fermeture sont également présentes.

La surface relativement importante et la tranquillité du site offrent des conditions propices à la nidification de plusieurs espèces d’oiseaux forestiers, et notamment des rapaces rares et sensibles aux dérangements d’origine anthropique. Il s’agit principalement de l’Autour des palombes et du Circaète Jean-le-Blanc.

Les quelques couples nicheurs présents en zones de plaine et de coteaux du Tarn dépendent exclusivement de l’existence de surfaces boisées importantes et peu fréquentées. Dans le contexte agricole des coteaux du centre du département, de telles conditions sont en effet rares et localisées, car les espaces boisés sont le plus souvent de trop faible surface et/ou trop morcelés pour répondre aux exigences de ces espèces.

Les quelques zones de landes-friches, de fourrés et de jeunes taillis de feuillus issus de coupes rases offrent également des sites de nidification pour les busards et notamment le Busard Saint-Martin (1 couple nicheur). La préservation de tels milieux est importante pour le maintien de ce rapace en zones agricoles de plaine. Les possibilités de nidification y sont en effet de plus en plus limitées par l’intensification des pratiques agricoles (défrichage des landes et friches, récoltes précoces entraînant la destruction des nichées établies dans des cultures...).

Le site est également propice au Pic mar, voire au Pic noir. La présence de ce dernier reste à prouver (le Pic noir, en pleine expansion, colonise les bois de plaine, notamment en bordure de la basse vallée de l’Agout).

Le Grand Nègre des bois (Minois dryas), papillon caractéristique des lisières thermophiles, vole en été sur le site.

Ces boisements abritent également quelques espèces de plantes patrimoniales, dont le Nerprun purgatif (Rhamnus cathartica) et le Ciste à feuilles de sauge (Cistus salviifolius). Le Cirse acaule (Cirsium acaule) est également présent sur les pelouses alentour.

Au sein d’un environnement agricole, ce site et les autres grands bois situés sur les coteaux bordant les vallées de l’Agout et du Dadou forment un réseau d’espaces boisés indispensable au maintien des espèces citées et plus généralement des espèces animales et végétales forestières.

Commentaires sur la délimitation

Les limites de la ZNIEFF correspondent à celles de l’espace boisé (territoire de nidification des rapaces forestiers), et englobent également des espaces en friches et des pelouses sèches (intérêts botaniques et zones propices aux busards).