Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 820031344
Colombier

(n° régional : 73070006)

Commentaires généraux
Aucune information disponible
Commentaires sur la délimitation

La montagne du Colombier est formée d’un synclinal perché et de ces piémonts. Situé en plein centre du massif, cette montagne domine le cœur des Bauges et marque fortement le paysage de sa forme caractéristique de montagne préalpine : pentes fortes colonisées par la hêtraie-sapinière couronnée de hautes falaises calcaires au sommet. Similaire aux hautes Bauges voisines, le Colombier se rattache encore au même type de relief que ces dernières (systèmes de synclinaux perchés, vallées étroites et profondes, barres calcaires) à la différente des montagnes de l’ouest du massif comme le Margériaz ou le Revard, formant de vastes plateaux calcaires inclinés à l’est et fermé par une falaise à l’ouest. L’intérêt naturaliste local réside dans les nombreuses forêts de ravin parsemées dans les pentes, souvent de faible surface, mais aussi dans les forêts thermophiles (recherchant la chaleur) occupant les versants bien exposés et bénéficiant d’un sol drainant. Au contact de ces dernières persistent encore quelques pelouses sèches riches d’une flore et d’une faune diversifiée. Plus en altitude, les forêts résineuses prennent le pas. Au contact des falaises et des dalles de lapiaz, elles sont représentées par une pinède de Pin à crochet, l'une des plus étendues du massif des Bauges. En quittant les forêts, des alpages exploitent les quelques espaces utilisables par un cheptel essentiellement bovinPlusieurs combes exposées au nord et présentant encore un couvert arbustif sont des lieux favorables au Tétras lyre qui se maintient encore là. Enfin l'on remarque que dans l’état actuel de nos connaissances, ce site renferme la population de Sabot de Vénus la plus importante du massif des Bauges, et probablement l’une des plus vaste des Alpes du Nord.