Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 820031419
Haute-Azergues et ses affluents

(n° régional : 69060005)

Commentaires généraux

L’Az et l’Ergues (à l’origine, ces deux cours s’appelaient Azergues, mais ils ont été renommés pour des raisons de facilité de gestion lors de la création d’un comité de rivière) prennent leur source l’un au col de Patoux à 900 m d’altitude et l’autre sous le col des Echarmeaux vers 650-700 m dans le massif du Saint-Rigaud, plus haut sommet du département. Les deux cours d’eau confluent en amont de Lamure pour former l’Azergues. Elle parcourt une soixantaine de kilomètres avant de se jeter dans la Saône à Anse. Ce tronçon correspond au cours torrentiel de l’Azergues, qui traverse les derniers reliefs du Massif Central, composés de roches cristallines. Les pentes sont couvertes de forêts de production dont l’essence principale est le Douglas. Dans les fonds de vallée, surtout vers l’amont, subsistent encore quelques prairies pâturées. En plusieurs endroits subsistent des galeries de mines correspondant à d’anciennes exploitations de minerais. Elles sont occupées par les chauves-souris qui les ont "recyclées" en dortoir (pour l’hivernage), où elles vivent en léthargie profonde en attendant le retour de l’émergence des insectes au printemps. L’une d'entre-elles est située aux mines de Vallossière, à Claveisolles. Visité discrètement tous les hivers depuis une vingtaine d’années, celle-ci représente le premier site d’hivernage du département du Rhône, aussi bien en nombre d’individus (jusqu’à plus de cent individus certains hivers) qu'en nombre d’espèces (plus d’une dizaine d’espèces, dont sept parmi celles dont la protection est considérée comme un enjeu européen). Il convient de signaler la présence du Petit et du Grand Rhinolophes, espèces en voie de disparition dans ici comme d’une façon générale en Europe. Bel exemple de logique écologique et de chaîne alimentaire, la bonne qualité des eaux entraîne une profusion de vie aquatique permettant la présence en bonne densité de l’Ecrevisse à pattes blanches, de la Lamproie de Planer parmi les poissons, ainsi que du Cincle plongeur chez les oiseaux. Quant au Martin-pêcheur d’Europe, il profite de l'abondance des alevins.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible