ZNIEFF 820031451
Prairies humides et bocages des Abîmes de Myans

(n° régional : 73000040)

Commentaires généraux
Aucune information disponible
Commentaires sur la délimitation

Les abîmes constituent les vestiges de l’un des plus vastes écroulements de montagne connus dans les Alpes durant la période historique : celui du versant nord-est du Mont Granier, survenu en 1248 et qui détruisit l’ancienne ville de Saint André. A ce titre, le site présente d’ailleurs un grand intérêt géomorphologique. Il est à ce titre cité parmi les sites géologiques remarquables de la région Rhône-Alpes. En dépit de l'extension de l'urbanisation dans la plaine des Abîmes de Myans, celle-ci reste parsemée de petites prairies humides et de buttes sèches, également remarquables au plan naturaliste. Outre les plantes rares, parfois protégées, qui subsistent dans ces prairies humides (Inule de Suisse, Gymnadénie très odorante, etc.) ce site abrite aussi un papillon dont la protection est considérée comme un enjeu européen en matière de conservation des espèces : le Cuivré des marais. Mais surtout, les Abîmes de Myans constituent le secteur où se reproduit chaque année la plus importante population de Hibou petit duc du département de la Savoie (huit à dix couples). La présence de cet oiseau est liée à la structure du paysage local, tout en mosaïque, et où alternent vieilles haies, prairies naturelles, cultures, etc.