ZNIEFF 820032163
Etangs et bois de la Beaulieuse

(n° régional : 42090039)

Commentaires généraux

Ce secteur se localise dans la plaine du Forez, au centre de la "plaque" d’étangs de Mornand. Il est bordé de trois routes départementales (CD 113, 98 et 60). Le paysage alentour est constitué de prairies naturelles de fauches ou de pâtures, de cultures et de bois. Le site est constitué d’une mosaïque de milieux : plusieurs étangs, des prairies humides, des boisements de pins sylvestres et de chênes sessiles et des zones de landes parmi les plus caractéristiques. Le substrat, situé sur des "varennes" lourdes, est sablo-argileux donc imperméable et il semble très acide. L’eau alimentant les étangs provient soit du canal du Forez, soit directement des ruissellements d’un bassin versant très réduit. L’intérêt naturaliste de ce lieu est essentiellement lié à ces milieux diversifiés en interrelation ce qui permet l’expression d’une flore d’exception. Les zones d’étangs regroupent de très nombreuses plantes protégées. Ainsi, les hydrophytes (plantes de pleine eau) comme l’Utriculaire commune, la Naïade marine et la Petite Naïade (qui portent le nom de ces divinités des fontaines et des rivières), ou la Fougère d’eau (ou Marsilée) à quatre feuilles, forment des herbiers immergés ou flottants importants. La présence de la Marsilée est très intéressante. Cette fougère aquatique, protégée en France, compte également parmi celles dont la protection est considérée comme un enjeu européen en matière de conservation des espèces. Le département de la Loire est à ce titre un des bastions de l’espèce puisque l’on compte, à ce jour, plus de vingt stations de cette plante connues dans la plaine du Forez. On retrouve également sur ici des gazons amphibies constitués notamment d’une autre petite fougère aquatique rare : la Pilulaire à globules ou "Boulette d'eau", protégée en France. Ces gazons apparaissent principalement en fin d’été. Les prairies soumises aux marnages ou se trouvant dans des dépressions imperméables forment des jonchaies ou des moliniaies (formations végétales respectivement dominées par les joncs et la Molinie bleue). Il s'agit de milieux paratourbeux (installés sur un substrat en partie tourbeux) remarquables. C’est dans ces lieux que l’on peut par exemple observer la Gratiole officinale . Ses fleurs latérales roses pales et ses feuilles opposées étroitement lancéolées assurent une reconnaissance facile. Cette plante est également protégée en France. Enfin, les boisements et les landes alentours constituent le lieu de chasse et de nidification de plusieurs rapaces : la Buse variable, le Milan noir, le Milan royal et le Faucon hobereau. La population de Faucon hobereau dans la Loire est estimée à une vingtaine de couples nicheurs. L’effectif réel est sans doute plus important, cet oiseau étant très discret. Cette interpénétration des milieux aquatiques et forestiers est également favorable à d'autres oiseaux : hérons fréquentant régulièrement le site, Balbuzard pêcheur (dont un individu a estivé durant une saison), Pygargue à queue blanche (observé en hivernage). Ce site exceptionnel abrite ainsi trois espèces botaniques protégées au niveau national et autant en région Rhône-Alpes, ainsi que divers espèces d'oiseaux nicheurs rares, ce qui en fait un des sites les plus remarquables de la plaine du Forez.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible