Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 820032341
Bocage de Biaud et Fressonnet

(n° régional : 42000041)

Commentaires généraux

Les monts du Forez (aussi appelés "monts du soir" en plaine du Forez, car situés au couchant) s’étirent au sud depuis les gorges amont de la Loire et se prolonge au nord jusqu’au seuil de Noirétable. Plus au nord, les Bois Noirs et les monts de la Madeleine en sont le prolongement. Les monts du Forez constituent la limite entre les département de la Loire et du Puy-de-Dôme à l’ouest. Ce massif granitique culmine à 1640 m d'altitude à Pierre-sur-Haute. Çà et là pointent quelques pics volcaniques. La forêt n'y monte guère à plus de 1300 m d'altitude, laissant place au sommet à des milieux ouverts : les hautes chaumes et tourbières. De très nombreuses rivières y prennent leur source avant de dévaler les pentes pour rejoindre la plaine du Forez et le fleuve Loire. A une altitude moyenne de 650m, le présent secteur se situe autour des hameaux de Biaud et de Fressonnet, à quelques kilomètres au nord-est de Saint-Bonnet-le-Château. Le paysage bocager est encore bien préservés avec des parcelles agricoles de prés et champs de céréales bordés de nombreuses haies qui sont le gîte de nombreuses espèces animales. Les oiseaux rencontrés sont étroitement liés au milieux ouverts et aux prairies. L’alouette lulu est ici bien représentée. Cette petite alouette est souvent confondue avec sa cousine plus commune l’alouette des champs, elle aussi présente dans le secteur. Elle s’en distingue pourtant par une queue plus courte et surtout par son chant, un "lululululu…" qui lui à valu son nom. La Caille des blés présente aussi une belle population. Si elle demeure invisible au milieu des hautes herbes ou des champs de céréales, elle trahit cependant sa présence par son chant sonore. Elle niche au sol dans la végétation haute des prairies ou des champs. Deux rapaces l’accompagnent parfois, ce sont les Busards Saint-Martin et cendré. Tout deux nichent aussi au sol pourvu que la végétation les dissimule suffisamment. Ces deux rapaces sont de proches cousins, ce qui explique leur grande ressemblance ; les mâles sont gris avec le bout des ailes noir. Si le Busard Saint-Martin est très pâle sur sa face inférieure, le busard cendré est un peu plus sombre avec deux barres alaires noires. Chez les deux espèces, les femelles sont brunes avec le croupion blanc et difficiles à distinguer. Les busards chassent en rase motte les mulots et campagnols au-dessus des champs. Lors de la période d’incubation le mâle apporte des proies à la femelle et les lui remet en vol : volant au-dessus de la femelle, il lâche la proie que celle-ci attrape en se retournant. Enfin soulignons la nidification du Traquet motteux, oiseau que l’on rencontre plus communément en altitude dans les milieux rocailleux. Les terrains nus autour des habitations isolées et les zones cultivées lui sont favorables.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible