ZNIEFF 820032361
La Bonne sous Valbonnais

(n° régional : 38300026)

Commentaires généraux
Aucune information disponible
Commentaires sur la délimitation

Le massif des Ecrins forme un territoire de haute montagne, structuré par la chaîne des principaux sommets selon une architecture complexe qui culmine à 4 102 m d'altitude à la Barre des Ecrins. Les glaciers encore bien présents (17 000 ha) ont laissé dans le paysage de très nombreuses traces de leurs débordements anciens. Les roches sédimentaires (calcaires, schistes, grès) qui ont recouvert le socle ancien et prédominent au sud-est ont facilité l'ouverture de larges vallées, tandis qu'au nord et à l'ouest les roches cristallines et métamorphiques (granite, gneiss ...) ont résisté aux burins successifs des glaciers et torrents, dessinant des profils en auge caractéristiques, interrompus par des successions de verrous et de surcreusements qui accroissent encore l'abrupt des versants. En terme de référence, le parc national des Ecrins dénombre 200 espèces animales protégées en France dont 80 au plan européen et pour les seuls oiseaux 110 espèces d'oiseaux nicheurs. Plus de 1 800 espèces végétales identifiées sur son territoire composent l'extrême variété des milieux naturels. Cette profusion d'espèces a répondu à la variété des orientations des vallées et donc des versants dont les étagements et la nature des substrats compliquent la répartition. Les quelques quarante espèces rares ou menacées, systématiquement cartographiées, appartiennent à des milieux ouverts, en équilibre dynamique avec les activités humaines : c'est assez dire l'importance de la gestion des milieux naturels. Le secteur délimité ici le long de la Bonne inclut notamment des secturs du cours d’eau et de sa ripisylve (galerie forestière fluviatile) ; ce type de milieux est faiblement représenté dans l’Oisans. Il est favorable à de nombreuses espèces intéresantes (batraciens, chiroptères, Hirondelle de rivage, Petit Gravelot…). A proximité immédiate, des versants secs abritent des colonies d’espèces méridionales, dont certaines plantes très représentatives (Cirse de Montpellier, stipe plumeuse, Armoise blanche…).