Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 820032396
Vallée du Vizézy

(n° régional : 42080020)

Commentaires généraux

Les monts du Forez (aussi appelés "monts du soir" en plaine du Forez, car situés au couchant) s’étirent au sud depuis les gorges amont de la Loire et se prolonge au nord jusqu’au seuil de Noirétable. Plus au nord, les Bois Noirs et les monts de la Madeleine en sont le prolongement. Les monts du Forez constituent la limite entre les département de la Loire et du Puy-de-Dôme à l’ouest. Ce massif granitique culmine à 1640 m d'altitude à Pierre-sur-Haute. Çà et là pointent quelques pics volcaniques. La forêt n'y monte guère à plus de 1300 m d'altitude, laissant place au sommet à des milieux ouverts : les hautes chaumes et tourbières. De très nombreuses rivières y prennent leur source avant de dévaler les pentes pour rejoindre la plaine du Forez et le fleuve Loire. Parmi elles, le Vizézy est sans doute l’une des plus belles du département. Il prend sa source près de Pierre Bazane avant de creuser son sillon dans les sols granitiques des monts du Forez pour rejoindre la plaine à Montbrison. La zone décrite correspond à la partie la plus encaissée de la vallée et se situe entre la confluence avec le Probois et l’entrée de la ville de Montbrison. Elle comprend également une partie des deux principaux affluents du Vizézy dans ce secteur : la Trézaillette et le Probois, tous deux en rive droite. Les eaux du Vizézy, qui alimentent la ville de Montbrison, sont d’une qualité encore préservée dans cette partie de son cours, comme en témoigne la présence de l’Ecrevisse à pattes blanches. Toutefois, les nombreuses prises d’eau plus ou moins légitimes, les pollutions agricoles en tête de bassin, les dérivations des anciens moulins associés à un débit irrégulier et des étiages sévères posent parfois en été des problèmes de qualité d’eau et d’approvisionnement. Les deux versants de la vallée sont extrêmement contrastés :- celui qui est exposé au sud, chaud et sec, est dominé par la lande parsemée de pins sylvestres et où pointent quelques affleurements rocheux. C'est là que pousse la Doradille du Forez, fougère endémique (c'est à dire dont l'aire de répartition est limitée à une zone géographique restreinte) propre à cette région. On y retrouve également des oiseaux tels que le mimétique Engoulevent d’Europe, ou également le Hibou Grand-Duc, le plus grand rapace nocturne d’Europe. C’est également sur ce versant que l’on peut rencontrer un mammifère très rare dans le département : la Genette. La présence de cette espèce à distribution méditerranéenne confirme le caractère chaud et sec de ce secteur ;- le versant exposé au nord, beaucoup plus froid et humide, est le royaume de la hêtraie-sapinière. Il abrite le rare et discret Autour des palombes, redoutable chasseur d’oiseaux ou encore la secrète Bécasse des bois. On trouve également dans cette vallée quelques galeries souterraines, certes peu profondes, mais qui accueillent plusieurs espèces de chauves-souris parmi lesquels le Petit et le Grand Rhinolophes, espèces rares et à surveiller car en fort déclin ces dernières années. On doit également mentionner le retour sur ce secteur de la Loutre, dont plusieurs indices de présence ont été notés ces dernières années.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible