Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 830005557
VALLEE DU BAS ALAGNON

(n° régional : 00320039)

Commentaires généraux

La partie aval du cours de l'Allagnon correspond à une vallée assez évasée. Les versants souvent abrupts et rocheux sont majoritairement boisés, mais laissent place dans leurs parties supérieures à des prés ou des pelouses xérophiles (sur rebords basaltiques en particulier).

La thermophilie est marquée avec notamment des éboulis à érable de Motpellier. On note un total de 4 milieux déterminants.

La flore comporte 3 espèces protégées.

Les mammifères comptent 2 espèces en liste rouge régionale, dont une liée à la tranquilité du massif boisé et 1 à la qualité de la rivière.

Huit oiseaux déterminants vivent sur le site. Ils sont majoritairement inféodés aux milieux semi-ouverts et aux rochers. Un reptile de la liste rouge régionale bénéficie de la thermophilie de la zone. La rivière abrite un poisson de la liste rouge régionale. Cette diversité se résume par un intérêt patrimonial majeur.

CBNMC : Modification de l'objet vers nord afin de prendre en compte des stations de Cephalanthera rubra, C. damasonium et de Gagea bohemica ; également à Tremoulet pour prendre en compte le plateau (stations d'Allium flavum, de Bupleurum praealtum…..) ; également vers Peyrusse (Lilium martagon) ; également au sud (Lilium martagon, Gagea lutea)

Terrain 2009Cette ZNIEFF couvre toute la partie aval de la vallée de l'Alagnon. Très encaissée, cette vallée présente un recouvrement forestier important. En rive droite, l'exposition nord des versants a favorisé le développement de la hêtraie. Il s'agit pour l'essentiel de la hêtraie acidiphile atlantique à Houx mais localement à la faveur de replats topographiques, on rencontre la hêtraie neutrophile à Aspérule. Localement la très forte inclinaison des versants a permis le développement de forêts dites de ravin dominées par le Tilleul à grandes feuilles et les Erables.

Les accrus de Frêne développés sur d'anciennes terrasses agricoles sont également nombreux au sein de cette ZNIEFF. Ces boisements jeunes présentent peu d'intérêt. En rive gauche les versants sont globalement exposés au sud, favorisant le développement de la chênaie sessiliflore acidiphiles. Sur les secteurs les plus chauds, c'est le Chêne pubescent qui domine les boisements. Les versants les moins pentus, autrefois paturés, ont été largement abandonnés (terrains séchants, difficulté d'accès). Ces parcelles sont aujourd'hui colonisées par des manteaux pré-forestiers dominés par différentes essences en fonction des conditions écologiques : Genêt purgatif, Genêt à balais, Fougère aigle.

Enfin sur les bordures des plateaux, on rencontre toute la diversité des pelouses se développant sur basalte. Ces complexes pastoraux et ces pelouses pionnières représentent un des plus grands intérêt floristique de ce site.

Commentaires sur la délimitation

La délimitation englobe l'Allgnon, son affluent le ruisseau de la Valjouze et les versants de leurs vallées.