Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 830015174
VALLON DE QUINSAT

(n° régional : 00320042)

Commentaires généraux

Etat de conservation plutôt satisfaisant : expression de plusieurs complexes de végétations en mosaïques (falaises, dalles, pelouses, prairies, ourlets, fourrés et boisements) ; secteurs en voie de fermeture par déprise agricoleSitué dans le pays des Couzes, le vallon de Quinsat s'encaisse dans le plateau cristallin recouvert partiellement par des sédiments calcaires et du basalte en rive gauche.

Il comprend une grande variété de milieux boisés en rive droite, plus ouverts dans l'adret autrefois très pâturé.

Les pelouses sèches, particulièrement intéressantes, comprennent des gazons pionniers basiphiles (Alysso-Sedion) et des pelouses xérothermiques (Xerobromion à Hélianthème des Apennins), tous deux habitats déterminants. Des pelouses plus mésophiles, anciennement pâturées, les accompagnent en adret et sur le plateau basaltique, inclu en partie dans la ZNIEFF. Des ourlets thermophiles font transition avec des fourrés et des bois, notamment des chênaies pubescentes, bien développées en rive gauche, et des pinèdes de Pins sylvestres.

En rive droite (ubac), les chênaies acidiphiles, parfois assez xériques en haut, parsemées d'Epicéa en bas, dominent, avec quelques frênaies-érablières en fond de vallée. Le linéaire de la rivière est occupé par de l'Alno-Padion (habitat déterminant).

Des habitats rocheux et éboulis (habitat déterminant) occupent notamment la crête de la Pinièe (basalte).

Le plateau basaltique présente une petite zone humide originale, le Lac de la Pinière, avec des magno-cariçaies.

L'intérêt botanique est grand avec 4 espèces protégées, dont 3 des secteurs rocheux et pelouses sèches : la Joubarbe des toits, sous-espèces arvernensis, l'Ail jaune, qui ne possède que quelques stations en Auvergne, et la Carline à feuilles d'Acanthe. La quatrième, le Lis martagon, fréquente en revanche les forêts.

Parmi les oiseaux, 2 espèces de la liste rouge régionale nichent dans les falaises : le Grand-Duc d'Europe et le Cricaëte Jean-le-Blanc.

D'autres espèces rares habitent quant à elles les milieux ouverts ou semi-ouverts : la Caille des blés et le Torcol fourmilier (espèces en déclin), et l'Engoulevent d'Europe (espèce à surveiller).

La Loutre (liste rouge régionale) fréquente le ruisseau de Quinsat.

Les papillons comptent la petite Coronide, espèce des gorges themophiles figurant en liste rouge régionale.

Ce vallon revêt un grand intérêt parmi les vallées escarpes et boisées du Pays des Couzes.

CBNMC : Contours de la ZNIEFF modifiés pour inclure des stations d'Allium flavum et Polycnemum majus (à confirmer)

Commentaire sur les espèces déterminantes :

Carlina acanthifolia subsp. acanthifolia : Quatre petites populations

Commentaires sur la délimitation

La délimitation englobe les versants plus ou moins abrupts du vallon, ainsi qu'une partie du plateau basaltique (abritant une petite zone humide).