Actualités

La sixième extinction : 200 000 espèces éteintes depuis l'an 1 500

Parution : 14 janvier 2022 Catégorie : Inventaires d'espèces

Une équipe de chercheurs répond aux voix qui doutent de la gravité de la sixième crise d’extinction dans une étude publiée dans Biological Reviews.

Ce déni s’appuie sur une vision biaisée, car reposant essentiellement sur les mammifères et les oiseaux, qui représentent une infime partie de la biodiversité mais concentrent l’essentiel des efforts de connaissance et de conservation.

De plus, le décompte précis des extinctions, possible avec les espèces bien étudiées comme les grands vertébrés, est impossible avec la majeure partie des espèces, trop mal connues pour que l’on connaisse le statut de leurs populations.

Il faut donc utiliser d’autres approches, basées sur des estimations prenant en compte les espèces petites et méconnues.

En s’appuyant notamment sur l’exemple des mollusques terrestres, les auteurs montrent que 10% des deux millions d’espèces connues auraient disparu depuis l’an 1500 !

La situation n’est cependant pas homogène : les océans sont moins touchés que les milieux terrestres, et les plantes résistent mieux que les animaux.
Par contre, les espèces insulaires sont beaucoup plus impactées que les espèces continentales.

Les solutions sont pourtant connues, et les acteurs de la conservation tentent de lutter, mais leurs efforts ne sont pas suffisants pour inverser la tendance globale.

En savoir plus

Lire et télécharger l'article
Robert H. Cowie, Philippe Bouchet, Benoît Fontaine - The Sixth Mass Extinction: fact, fiction or speculation?, 2022, Biological Reviews

Télécharger l'alerte presse
Voir le programme Listes rouges

Crédits photos

Des escargots (Endodontidae) endémiques de Polynésie française, récemment découverts alors qu'ils étaient déjà éteints.
© O. Gargominy