Logos SINP

Inventaires

Définition d’un inventaire national d’espèces

Est défini comme inventaire national d’espèces un processus organisé d’acquisition de données de répartition d’espèces dans le temps et dans l’espace, caractérisé au minimum par les 5 éléments suivants :

  • un ensemble défini d’espèce(s) ou de taxon(s), en général par groupe taxonomique ou fonctionnel,
  • une couverture géographique : espace défini (métropole, DOM ou COM),
  • une période,
  • un processus de validation de données,
  • un ou plusieurs niveaux de restitution géographique(s) ou administratif(s).

L’inventaire est donc un projet, dont le but est d’établir une information synthétique de référence sur la répartition pour le groupe concerné. La validation finale définit une version de cet inventaire, en général associée à sa publication sous forme d’atlas.

Vers les Actualités pour un exemple d’atlas

Trapezia flavopunctata Eydoux & Souleyet, 1842 © P.Bourjon & Trithemis annulata (Palisot de Beauvois, 1807) © J.Laignel

Objectifs

Depuis 1979, à la demande du ministère chargé de l'environnement, le Muséum national d'Histoire naturelle coordonne la collecte et organise la synthèse des données sur la faune et la flore de France métropolitaine et d'outre-mer. Ces données apportent une connaissance élémentaire et essentielle du patrimoine naturel: celle-ci constitue une base indispensable pour définir la rareté relative des espèces, évaluer leur risque de disparition, définir des « hotspots » de biodiversité, définir et évaluer la pertinence des réseaux d’espaces protégés, modéliser les effets des changements climatiques, etc. Leur analyse permet ainsi d’évaluer l’état du patrimoine naturel et donc d'orienter les politiques de gestion de la nature, tant au niveau régional que national.

Elaboration

Les informations recueillies concernent essentiellement les noms des espèces observées sur le territoire national, les lieux et dates d'observations de ces espèces ainsi que les noms des observateurs. Des informations complémentaires peuvent être également collectées facultativement (altitude d'observation, stade de développement, sexe, etc.). La collecte des données s'effectue lors d'opérations particulières d'inventaires, limitées dans le temps, mais qui peuvent être répétées régulièrement. Les données d’observations opportunistes peuvent aussi venir conforter ces démarches, de même que les jeux de données présents dans les plateformes du Système d’Information sur la Nature et les Paysages (SINP).

Partenariats

Les inventaires nationaux sont des projets fédérateurs pour la communauté naturaliste. Les associations naturalistes, société savantes, groupes d’experts et des établissements publics sont généralement moteurs pour lancer et animer ces projets. Sur la base de volontariat, des réseaux de collecte, constitués de naturalistes amateurs ou professionnels se mettent en place. Le Muséum, dans le cadre de la responsabilité scientifique qui lui est confiée par le code de l’environnement (Art. L. 411-5) assure un suivi des projets, apporte un soutien méthodologique, fourni des outils (référentiels taxonomiques, outil de saisie CardObs… ) et bancarise in fine les données collectées, et peut les restituer au Système d’information sur la Nature et les Paysages ou au GBIF. En fonction d’une analyse des besoins et lacunes, le Muséum peut organiser des inventaires ou démarcher des partenaires pour les conduire. Les données sont ensuite rendues accessibles à tous dans le cadre de l'Inventaire du Patrimoine Naturel, dans le respect des accords passés avec les partenaires.

Chiffres

Chiffres clés sur les inventaires nationaux (bilan au mois de février 2013)

* Regroupement structuré d’informations préexistantes


Statut publication
Niveau complétude Métropole DOM COM
Publiés Atlas (présence/non-détection) 21 11 3
Atlas préliminaire * (présence) 7    
En cours de collecte Atlas (présence/non-détection) 13 2 2
Atlas préliminaire (présence) 1    

* Regroupement structuré d’informations préexistantes


Nombre d’espèces traitées (estimation) selon les grandes subdivisions du vivant, tout atlas confondus (en cours ou publiés, préliminaire ou complets) :

  Métropole DOM
Guadeloupe Martinique Guyane Mayotte Réunion
Vertébrés 837 49 43 712 18 38
Invertébrés 1525 41 54 0 0 470
Flore Trachéophyte 785 0 0 0 0 0
Flore (hors trachéophytes) 0 0 0 0 0 0
Fonge 0 0 0 0 0 0
  COM
Nouvelle-Calédonie Polynésie française Saint-Pierre-et-Miquelon TAAF St Barth + St Martin
Vertébrés 182 55 20 33 40
Invertébrés 37 20 0 0 0
Flore Trachéophyte 0 0 0 0 0
Flore (hors trachéophytes) 0 0 0 0 0
Fonge 0 0 0 0 0

Pour mémoire en métropole : environ 1 600 vertébrés, 40 000 invertébrés ; 15 000 champignons, 6000 trachéophytes.
Source : TAXREF.

Nombre d’espèces traitées (estimation) selon le milieu, tout atlas confondus (en cours ou publiés, préliminaire ou complets) :

  Métropole DOM
Guadeloupe Martinique Guyane Mayotte Réunion
Marin 505 22 22 14 18 13
Amphihalin + Euryhalin 22 0 18 80 0 24
Continent 2695 68 57 618 0 471
  COM
Nouvelle-Calédonie Polynésie française Saint-Pierre-et-Miquelon TAAF St Barth + St Martin
Marin 45 19 20 33 23
Amphihalin + Euryhalin 57 40 0 0 0
Continent 117 16 0 0 17

Pour contribuer :

Si vous souhaitez transmettre des données utiles pour les inventaires en cours ou à venir, le Muséum met à disposition des naturalistes un outil de saisie et gestion de données, CardObs (contact : cardobs@mnhn.fr).

Une charte définit les conditions de fourniture et d’utilisation des données entre le partenaire et l’INPN.

Kentropyx striata Daudin, 1802 © M.Dewynter & Rupicapra pyrenaica Bonaparte, 1845 © M.Bartoli