Cartographie nationale des milieux humides

En améliorant les connaissances sur les milieux humides au niveau national, la cartographie de ces écosystèmes apporte un appui au pilotage des politiques publiques de préservation, de gestion et de restauration des milieux humides.

Le projet de cartographie nationale des milieux humides porte sur la modélisation des milieux humides en France métropolitaine. Il vise à pré-localiser les milieux humides et à les caractériser en s'appuyant sur une approche prédictive. Pour cela, des modèles basés sur des données de télédétection à haute résolution spatiale sont calibrés à partir de relevés de terrain (végétation, sol) disponibles dans différentes bases de données.

Porté par la direction de l'eau et de la biodiversité du ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, le projet est accompagné par une équipe projet composée d'experts et de chercheurs de l'université Rennes 2, de l'unité PatriNat (OFB - MNHN - CNRS - IRD), de l'Institut Agro, de l'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (Inrae) et de la Tour du Valat. Les agences de l'eau apportent également leur soutien au projet de cartographie par la mise en relation qu'elles assurent avec les collectivités.

Ce besoin de connaissance accru a été mis en lumière dans le rapport « Terres d'eau, terres d'avenir » de la mission parlementaire pour la préservation, la restauration et la valorisation des milieux humides.

Le projet comprend deux phases :

  • une première phase de recherche et développement sur 2021 - 2022 ;
  • une seconde phase de production à partir de 2023.

Phase recherche et développement (R&D) 2021-2022

Phase R&D structurée en trois volets

  • 1. Pré-localiser les milieux humides à l'échelle nationale
    La carte métropolitaine des milieux potentiellement humides produite en 2014 est actualisée par le renouvellement des méthodes de modélisation et l'utilisation de nouvelles données de télédétection. Ces données de télédétection sont calibrées par des données de terrain tels que des sondages pédologiques et des relevés floristiques.
  • 2. Cartographier les habitats naturels, semi-naturels et anthropiques des milieux humides dans dix bassins versants expérimentaux
    Sur la base de la classification définie par la typologie du système d'information européen sur la nature (Eunis), les habitats (tourbières, roselières, marais salés...) sont déterminés à partir de données satellitaires Sentinel. Cette classification permet d'évaluer l'état des milieux humides en les regroupant en trois groupes : préservés, dégradés ou détruits. Ces cartes sont d'un grand intérêt pour élaborer, suivre et évaluer des programmes d'actions de protection, de préservation et de restauration des milieux humides.
  • 3. Produire des indicateurs fonctionnels à partir d'images satellitaires
    Des indicateurs fonctionnels des milieux humides sont produits annuellement et permettent d'évaluer la mise en œuvre des plans de gestion sur les milieux humides. Ces indicateurs offrent des perspectives intéressantes pour analyser les conséquences des aléas climatiques sur le fonctionnement des milieux humides.
Modélisation cartographique de milieu humide © G. Gayet / PatriNat

Modélisation cartographique de milieu humide © G. Gayet / PatriNat

Dix bassins versants expérimentaux

Dix bassins versants tests situés dans des contextes écologiques variés ont été sélectionnés avec la participation des agences de l'eau. Ils représentent approximativement 10 % de la superficie de la France métropolitaine.

Les 10 bassins versants sélectionnés<br>© MTECT - DGALN, mars 2021. Conception Citizen Press

Les 10 bassins versants sélectionnés
© MTECT - DGALN, mars 2021. Conception Citizen Press

Ateliers dans les territoires

La prise en compte de l'expertise, de la connaissance et des pratiques des acteurs territoriaux est un élément central du projet. Des référents locaux sont associés pour tester les résultats cartographiques et leurs applications. Ils sont désignés par les structures impliquées dans la gestion des bassins versants concernés par le projet. Pour cela, des ateliers spécifiques sont organisés dans les territoires de juin à septembre 2022.

Séminaire de restitution

Un séminaire est organisé en 2023 au Muséum national d'Histoire naturelle pour présenter les principaux résultats et établir le bilan de cette première phase.

Pour en savoir plus

Informations sur le colloque Cartographie nationale des milieux humides 2023

Perspectives de valorisation

Les perspectives de valorisation de ces modélisations cartographiques sont diverses :

  • internationales : convention Ramsar ;
  • européennes : directive habitats-faune-flore, directive-cadre sur l'eau, directive-cadre stratégie pour le milieu marin, règlement anguilles d'Europe, politique agricole commune, évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (Efese), règlement européen sur la restauration des écosystèmes, etc. ;
  • nationales : stratégie nationale pour la biodiversité, plan national en faveur de la protection des milieux humides, stratégie nationale pour les aires protégées, Observatoire national de la biodiversité (ONB), etc.

Ces cartes sont compatibles avec les dictionnaires et scénarios Sandre « milieux humides ». Elles sont disponibles - en libre accès - sur la plateforme du réseau partenarial des données sur les zones humides.

Ces outils techniques de connaissance sur les milieux humides et leur fonctionnement ne se substituent pas aux porters à connaissance des inventaires de zones humides et n'ont pas de valeur réglementaire.

Pour en savoir plus

Brochure Cartographie des milieux humides. Projet de recherche et développement