Logos SINP

Actualités

Nouvelles localités pour le ver plat introduit de Nouvelle Guinée P. manokwari

Parution : 23 juin 2015 Catégorie : Espèces Invasives

Les spécimens de Platydemus manokwari introduits en provenance de divers territoires ont été identifiés par leur aspect caractéristique, par une étude histologique et par une analyse moléculaire du gène de la cytochrome oxydase de type I (COI) souvent utilisé pour caractériser les animaux.

L'espèce est maintenant signalée dans des pays et territoires supplémentaires dans le Pacifique : la Nouvelle-Calédonie (Grande Terre et îles Loyauté), Tahiti (Polynésie française), Wallis et Futuna, Singapour, les Îles Salomon, ainsi que San Juan (Porto Rico) et plusieurs jardins à Miami en Floride.

Deux haplotypes (variants génétiques) de la séquence du COI de cette espèce ont été détectés : un « haplotype mondial » trouvé en France, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Singapour, Puerto Rico et Floride ; et un « haplotype australien ». La seule localité avec deux haplotypes se situe pour le moment dans les îles Salomon.

L'étude suggère que les deux haplotypes existent dans la région d'origine (Nouvelle Guinée) mais que seul l'un des deux haplotypes « haplotype mondial » a été largement dispersé, par intervention humaine.

En savoir plus :
Consulter l'article
Consulter le communiqué de presse en anglais

Crédits photos :
C. Goiran, Platydemus manokwari Beauchamp, 1962