Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Actualités

Biodiversité forestière : mieux comprendre le fonctionnement des milieux boisés et l'impact de la fragmentation sur ces derniers

Parution : 3 avril 2012 Catégorie : Actualité générale

Le Muséum national d'Histoire naturelle, Natureparif et Noé Conservation mettent en place une grande enquête sur le milieu forestier. Cette opération intitulée « 50 000 observations pour la forêt » vise à faire participer le plus grand nombre à la progression des connaissances sur la richesse et la fragilité des écosystèmes forestiers.

Cette nouvelle opération répond à deux objectifs :

  • Mieux connaître la répartition des espèces forestières. Ces données alimenteront l'Inventaire National du Patrimoine Naturel ;
  • Pouvoir lier la présence et l'abondance de ces espèces à la taille des zones boisées et à leur degré d'isolement.

En effet, les espèces vivant en forêt doivent se déplacer pour se nourrir, se reproduire et échanger leurs gènes avec ceux de leurs voisins d'autres forêts. C'est parfois difficile si les massifs sont fragmentés, c'est-à-dire éloignés les uns des autres ou séparés par des barrières physiques (zones urbaines, voies rapides, zones de grande culture...). « 50 000 observations pour la forêt » propose donc d'évaluer plus finement les effets de la fragmentation de nos forêts sur la biodiversité. Les espèces retenues sont, à des degrés divers, sensibles à ce phénomène et liées aux milieux boisés. On y trouve 6 mollusques, 6 vertébrés, 6 coléoptères et 6 rhopalocères (papillons de jour). Enfin, toutes sont facilement identifiables par les observateurs.

Pour en savoir plus sur ces espèces et participer : http://www.biodiversite-foret.fr