Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Actualités

Lancement de « SAPROX » : l’inventaire national des Coléoptères saproxyliques

Parution : 25 octobre 2012 Catégorie : Inventaires d'espèces

Le premier comité de pilotage de ce projet ambitieux s’est réuni le 19 octobre 2012.
Animé par le Muséum et l’Opie (Office pour les insectes et leur environnement), il a rassemblé un important panel de près d’une trentaine de spécialistes issus d’organismes et d’associations reconnus pour leur expertise sur le sujet :

  • Institut national de Recherche en Sciences et Techniques en Environnement et Agriculture ;
  • Office National des Forêts ;
  • Département Santé des Forêts ;
  • Société Entomologique de France ;
  • École d’ingénieur de Purpan ;
  • l’ACOREP-France ;
  • l'Union Entomologique de France ;
  • Groupe d’Études des Invertébrés Armoricains ;
  • Société Entomologique du Limousin ;
  • Société linnéenne de Bordeaux ;
  • Société pour le Muséum d'Orléans et les Sciences ;
  • Société d’Histoire Naturelle d’Alcide d’Orbigny ;
  • Société d’Histoire Naturelle d’Autun ;
  • Observatoire Régional des Invertébrés de Franche-Comté ;
  • Association d’Études des Invertébrés de Haute-Normandie ;
  • Société des amis des Sciences Naturelles et du Muséum de Rouen ;
  • Association Des Entomologistes de Picardie et Union de l’Entomologie Française.

Il s’agit de mettre en place un dispositif fédérateur visant à regrouper et à améliorer les connaissances sur la répartition d’un ensemble de plus de 2000 espèces de Coléoptères liées au bois mort (souches, chandelles, branches à terre, cavités d’arbres, champignons lignivores), mais également des prédateurs qui leurs sont associés. L’un des premiers objectifs à court terme est de faire une compilation des connaissances disponibles puis d’en établir une répartition par département afin d’identifier les lacunes. Une répartition plus précise est envisagée à moyen terme. Ce programme d’inventaire qui s’adresse en premier lieu à des spécialistes, permettra de développer la connaissance faunistique et une meilleure prise en compte de ce groupe clé dans le fonctionnement de l’écosystème forestier à travers les politiques publiques de conservation de la nature. Les valorisations sont envisagées au travers de l’Inventaire national du patrimoine naturel et de contributions à des programmes particuliers d’atlas.
Le lancement de ce projet national bénéficie du soutien de la région Île-de-France.

Contacts :