Logos SINP

Actualités

Le printemps 2018 s'annonce silencieux dans les campagnes françaises

Parution : 20 mars 2018 Catégorie : Actualité générale

L’indicateur de l’Observatoire National de la Biodiversité sur l’évolution des populations d’oiseaux communs spécialistes qui se base sur le suivi temporel des oiseaux communs (STOC) a été mis à jour. Le STOC est un des programmes de sciences participatives de Vigie-Nature qui s’intéresse au suivi des espèces d’oiseaux les plus communes de France métropolitaine et qui est piloté par le CESCO au Muséum national d’Histoire naturelle.

Les derniers résultats de ce suivi, qui concernent 2016 et 2017, dessinent un paysage métropolitain de plus en plus déserté par ses oiseaux. Ce constat alarmant, corroboré par une étude du CNRS menée à une échelle locale dans les Deux Sèvres, a donné lieu à un communiqué de presse commun MNHN-CNRS.

Sur le long terme (période 1989-2017), la chute de l’abondance des oiseaux est respectivement de 33 % et de 30 % pour les espèces des milieux agricoles et bâtis. L’accélération récente de la chute des oiseaux des milieux agricoles est tout particulièrement inquiétante (-10 points pour l’indice d’abondance entre 2015 et 2017).

Même les populations d’oiseaux d’espèces généralistes, ceux qu’on trouve dans tous les types de milieux, dont l’augmentation venait « contrebalancer » la disparition des oiseaux spécialistes avec une tendance globale de + 19 % sur la période longue 1989-2017, n’augmentent plus depuis 2006, et l’indice accuse même une chute de 14 points depuis 2011.

En savoir plus :
Découvrir l’ONB
Consulter l'Indicateur évolution oiseaux communs spécialistes
Consulter l'étude du CNRS
Consulter le communiqué de presse MNHN-CNRS

Crédits photos : S. Siblet, Emberiza calandra Linnaeus, 1758 et visuel ONB-2018, Évolution des populations d'oiseaux communs spécialistes.