Logos SINP
Geum urbanum L., 1753

Benoîte commune, Herbe de saint Benoît ( Français )

Wood Avens (Anglais)

(Equisetopsida, Rosales)

Informations générales

Taille :

Herbacée de 30 à 80 cm de hauteur.

Diagnose :

Fleurs pentamères caractéristiques des Rosacées. La Benoîte commune appartient à la même famille que les rosiers, la famille des Rosacées. Les inflorescences sont constituées par 3 à 12 fleurs jaunes en cyme très lâche. Ses fruits, sont des akènes prolongés par le style.  La plante est velue, réceptacle y compris. Feuilles inférieures pennatiséquées, à 5 à 7 segments inégaux, incisés et dentés.

Détermination :

Moyennement difficile.

Espèces proches :

Confusion possible avec les autres espèces du genre Geum. La différenciation se fait aux fleurs jaunes, dressées à la floraison, à styles sans aspect plumeux et s’ouvrant à plat ou en large coupe. Des cas d’hybridation existent.

Biologie-ethologie :

Floraison de mai à septembre. Espèce commune de lisière et de forêt fraîche, elle est également présente dans les friches rudérales et les bords de cours d’eau.  Ses fleurs  sont pollinisées par les insectes, mais elles peuvent également s’autoféconder. Les graines sont transportées par le pelage ou le plumage des animaux.

Biogéographique:

On rencontre la Benoîte commune partout en Europe, en Asie et en Afrique du Nord.

D'après: D'après: Tison, J.M., Jauzein, P. & Michaud, H. 2014. Flore de la France méditerranéenne continentale. Naturalia Publications. 2078 pp.

E. Oulès (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2016

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images