Ischnomera cinerascens (Pandellé in Grénier, 1867)

(Arthropoda, Insecta, Coleoptera)

Informations générales

Taille :

7-9 mm

Diagnose :

Les Ischnomera ont le corps allongé, peu convexe et légèrement élargi en arrière. Leurs antennes sont fines et atteignent tout juste le milieu des élytres. Le pronotum est cordiforme, sa base un peu plus étroite que les élytres. Ceux-ci ne sont pas rétrécis ni déhiscents en arrière. Ischnomera cinerascens est en entier gris-bleu métallique peu brillant du fait de la pubescence dense et assez longue.

Identification :

Très difficile, impossible sur photo.

Confusions possibles :

I. cinerascens  se différencie de caerulea par sa pubescence élytrale plus longue et dirigée obliquement qui donne aux élytres un aspect mat. L’espèce voisine I. cyanea est plus brillante et se distingue également par l’examen des griffes qui sont dentées à leur base : la dent est courte et obtuse chez cyanea, plus longue et aigüe chez cinerascens.

Périodes d’observation (adultes) :

mai-juin.

Biologie-éthologie :

Espèce saproxylique dont les larves se développent dans le bois mort des essences feuillues. Les adultes se rencontrent sur les arbustes en fleurs et les arbres morts ou présentant des cavités.

Biogéographie-écologie :

Europe. Largement répandue dans les forêts de plaine et moyenne montagne mais peu fréquente.

Références : Allemand, R. 1995 : Identification et répartition des espèces françaises d’Ischnomera (Coleoptera Oedemeridae). Bulletin mensuel de la Société Linnéenne de Lyon, 64(3) : 137-142.
Vazquez X. A. 1993. Fauna Iberica, volume 5, Coleoptera Oedemeridae, Pyrochroidae, Pythidae, Mycteridae. Museo Nacional de Ciencias Naturales CSIC, Madrid, 181 pp.
Vazquez X. A. 2002. European Fauna of Oedemeridae. Argania Editio, Barcelona. 179 pp.

H. Bouyon (ACOREP-France), 2017

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images