Leptura quadrifasciata Linnaeus, 1758

(Arthropoda, Insecta, Coleoptera)

Informations générales

Taille : 10 -20 mm

Diagnose :
Lepture à stature allongée, au pronotum plus large que long. Le corps est noir, les antennes épaisses et les pattes entièrement noires chez le mâle, l’extrémité des antennes et parfois les tibias antérieurs jaunâtres chez la femelle. Les élytres noirs tronqués obliquement à l’apex arborent 4 bandes transversales jaunes plus ou moins étendues.

Détermination : Moyennement difficile.

Espèces proches :
Confusion possible avec d’autres leptures jaunes et noirs : Leptura aurulenta, Leptura annularis, Strangalia attenuata, voire Rutpela maculata.

Période d’observation :
La période d’activité des adultes se situe essentiellement entre juin et août.

Biologie-éthologie :
La larve, très polyphage, se développe dans les branches ou troncs morts décomposés debout ou au sol, de nombreuses essences feuillues. L’adulte se rencontre sur les troncs et branches mortes de gros diamètre mais également sur les ombellifères. Le cycle de développement est de 2 à 3 ans.

Biogéographie et écologie :
Espèce nord-paléarctique. En France, elle fréquente les vieux peuplements d’arbres à feuilles caduques en plaine, collines et basse montagne dans la partie nord, exclusivement montagnarde ou de zones humides (tourbières) dans la moitié sud du pays. Absente de Corse.

D’après :
Berger, P. 2012. Coléoptères Cerambycidae de la faune de France continentale et de Corse - Actualisation de l'ouvrage d'André Villiers, 1978. Revue de l’Association Roussillonnaise d’Entomologie, supplément tome XXI, 664 p.

L. Valladares (EIPurpan (UMR INRA / INPT 1201 Dynafor)), 2020

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images