Espèce

cd_nom

Fiche descriptive

Taille :

24-62 mm. Un des plus grands longicornes de la faune métropolitaine.

Diagnose :

Longicorne noir, de grande taille, de forme allongée; thorax ridé sur le dessus, avec une épine latérale. Élytres luisants, tiers apical brun rougeâtre, angle sutural épineux. Antennes très longues chez le mâle, atteignant à peine l'apex des élytres chez la femelle.

Détermination :

Moyennement difficile, souvent possible sur photo.

Espèces proches :

L'espèce peut être confondue avec les trois autres Cerambyx de la faune métropolitaine : deux présentent les élytres unicolores (C. scopolii et C. welensii); C. welensii présente une pubescence soyeuse (C. cerdo est luisant) et des élytres moins rétrécis vers l'apex; C. miles présente la même coloration élytrale mais ne possède pas d'épine à l'angle sutural des élytres et ses antennes sont courtes, avec un article II très court alors qu'il est aussi long que large chez C. cerdo.

Période d’observation :

Adultes observables principalement de fin juin à fin août. L'adulte est cependant présent en loge dès l’hiver précédent son émergence et peut se trouver en coupant du bois. Les débris (macro-restes) de cette espèce à proximité des arbres-hôtes restent identifiables quelque soit la saison.

Biologie-éthologie :

Espèce xylophage dont la larve consomme le bois vivant des chênes, généralement sénescents. Elle attaque les divers espèces de chênes (chênes vert, pubescent, sessile, pédonculé...), au niveau du tronc et des grosses branches (diamètre > 20 cm). En zone méditerranéenne, des arbres de faible diamètre sont attaqués tandis que dans le nord de sa répartition, seuls de vieux et gros chênes sont attaqués (diamètre généralement supérieur à 60 cm). Le cycle larvaire dure trois ans ou plus. L'adulte est crépusculaire et se trouve sur les troncs des arbres-hôtes (on peut l'observer en examinant les troncs avec une lampe pendant les chaudes soirées d'été). Il consomme la sève et diverses matières sucrées et fermentées comme les fruits murs. Il est fortement attiré par les pièges aériens à base de vin, de bière et/ou de fruits.

Biogéographie et écologie :

Espèce méditerranéenne à large répartition, qui atteint l'Europe centrale et le nord de la France. En France, l'espèce est commune en zone méditerranéenne et dans le Sud-Ouest et devient de plus en plus rare vers le nord. L'espèce se trouve dans les forêts de chêne, mais aussi dans les parcs urbains et bocages. Elle apprécie, du moins dans le nord de sa répartition, les forêts claires et surtout les arbres dont le tronc est bien exposé au soleil. Les galeries ont une fort impact sur la qualité du bois et accélèrent la sénescence sans toutefois provoquer rapidement la mort de l'arbre. Les larges galeries sont des portes d'entrée pour d'autres espèces saproxyliques et favorisent la formation de cavités.

J. Touroult(UMS 2006 Patrimoine Naturel (OFB / CNRS / MNHN)), 2017

Domaines et territoires