Logos SINP
Singa hamata (Clerck, 1757)

Épeire tubuleuse ( Français )

(Arthropoda, Arachnida, Araneae)

Informations générales

Distribution mondiale

Europe, Afrique du Nord, Asie du Nord

Caractères distinctifs, espèces

Taille - femelle : 5-8 mm, mâle : 4-5 mm.

Singa hamata est une assez petite épeire. La couleur de l’abdomen est caractéristique avec, sur fond blanc, deux larges bandes noirâtres, interrompues de bandes transversales blanches. Il y a cinq espèces dans le genre Singa mais aussi quatre dans un genre très proche : Hypsosinga. En raison de sa coloration, elle peut être confondue avec Singa nitidula, Hypsosinga heri et H. sanguinea chez qui les bandes noires ne sont pas interrompues par des lignes transverses.

Milieux colonisés

Elle colonise des milieux assez divers, friches, landes, bordures de chemins, … Les caractères constants semblent être une certaine humidité et un ensoleillement fort.

Chasse

Sa toile est tissée très bas dans la végétation. Elle tisse une retraite tubulaire où elle se tient dans la journée, d’où le nom commun que lui a attribué Walckenaer (Epeire tubulaire).

Développement, cycle

Le cycle est annuel. Les adultes des deux sexes sont présents de mai à octobre. La ponte est déposée dans la retraite qui est remaniée et fermée vers le haut. Lorsque les jeunes sortent du cocon, ils restent un certain temps avec la mère puis se dispersent. Il pourrait y avoir plusieurs pontes.

A. Canard (Université de Rennes/Service du Patrimoine Naturel, MNHN), 2014

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images