Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages
Procambarus clarkii (Girard, 1852)

Écrevisse de Louisiane (L'), Écrevisse rouge de Louisiane (L'), Écrevisse rouge des marais (L') ( Français )

Red swamp crayfish, Louisiana crayfish (Anglais)

(Arthropoda, Malacostraca, Decapoda)

Informations générales

Description.

L’écrevisse rouge de Louisiane ne dépasse pas 12 cm de longueur et 25 g. Comme chez les autres écrevisses de la famille des Cambaridés, elle possède une forte dent sur la face interne du carpe des pinces et un éperon sur la 3e et la 4e patte chez les mâles. La carapace porte de nombreux petits tubercules ce qui la rend rugueuse eu toucher et possède des sillons formant un Y en vue dorsale. Le rostre qui est en gouttière est relativement long ; ses bords parallèles forment un triangle pointu terminal. Les pinces égales, longues et étroites possèdent un doigt mobile qui a une sinuosité caractéristique. Les juvéniles sont gris et l’adulte est rouge foncé plus ou moins gris-bleu avec des points rouge-vif sur les pinces.

Détermination et espèces proches.

Sa couleur rouge caractéristique associée à l’aspect granuleux de la carapace et des pinces la rendent relativement simple à identifier.

Période d’observation.

Elle s'observe toute l'année mais elle est moins active et donc moins visible en hiver.

Biologie-éthologie.

Cette écrevisse omnivore a une préférence pour les plantes aquatiques. Elle consomme aussi insectes, mollusques, pontes, larves et adultes d'amphibiens et de poissons. Elle est territoriale et se montre aggressive même avec ses congénères. Elle s’enfouit dans des terriers profonds  quand il fait froid ou sec. L’espèce a un cycle de vie relativement court. La fécondité est élevée pour une écrevisse avec 200 à 500 œufs à chaque ponte ; elle est prolifique car elle peut se reproduire deux fois par an. L’incubation dure environ 21 jours. La croissance est rapide ; les individus atteignent la maturité sexuelle à 8 cm en 3 mois. Cette écrevisse est un porteur sain de la peste de l’écrevisse. D’autres maladies sont observées en élevage. Les prédateurs sont des poissons carnassiers, des oiseaux, des mammifères et d'autres crustacés.

Écologie et distribution.

Elle vit en eau peu profonde et sans courant dans les marécages, les fossés, les étangs, les rizières. Elle tolère des températures élevées (jusqu’à 30°C), des taux d’oxygène faibles et les assèchements saisonniers. Elle est originaire d'une zone des USA comprise entre la Floride et le Nord du Mexique. Elle a été introduite ailleurs en Amérique, en Europe et dans d'autres pays. Elle a été signalée pour la 1e fois en France en 1976 et peut maintenant s'y rencontrer potentiellement presque partout.

Interactions avec les activités humaines.

Cette écrevisse prolifique peut endommager les berges des rizières et entraîne de profonds déséquilibres dans le milieu naturel. Elle est considérée comme indésirable dans la nature. Les principaux producteurs de P. clarkii d’élevage sont les USA (30.000 t/an) et la Chine (88.000 t/an). Les étangs peuvent produire jusqu'à 1.300 kg/ha/an. En Europe, l’espèce est surtout produite en Espagne et au Portugal. Elle est réglementée en France.

P. Noël (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2017

Téléchargements et liens externes

BEJEAN Mickael, KUPFER Michel, in : DORIS, 4/5/2013 : Procambarus clarkii (Girard, 1852), http://doris.ffessm.fr

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images