Palaemon serratus (Pennant, 1777)

Bouquet commun (Le), Bouquet (Le), Bergheud, Boucau (Le), Boucot (Le), Bouquet chevrette (Le), Buco, Chevrette (La), Crevette bouquet (La), Crevette rouge (La), Esquive (L'), Goumbar (Le), Grande crevette rose (La), Ouetdgernade (L'), Salicoque (La), Samba (La), Santé (Le) ( Français )

Isquira andia, Izkira gorria (Basque, France)

Cambaro, Cambaro joubert, Carambô (lou carambô), Caramo, Caramota (La), Caramota d'estiou (La), Caramota d'hiber (La), Gamba (La), Gambeta, Gambon (Le), Gambot, Kambarlo, Karamota, Libugam , Ligubam, Raguié (Le), Saltarelle (La), Sivade (La) (Occitan [post 1500], France)

Cheor, Cheor-bouked, Chevretez (Breton, France)

Common Prawn (Anglais)

(Arthropoda, Malacostraca, Decapoda)

Informations générales

Description.

Le corps du bouquet commun est cylindique. Le rostre est dépasse l'extrémité de l'écaille antennaire et porte 6 à 7 dents dorsales et 4 à 5 dents ventrales ; son bord supérieur est lisse sur son tiers distal qui est relevé. Les pattes des 2 premières paires se terminent par une pince. Sur fond sombre ou parmi les algues brunes, la crevette présente des lignes brun-rouge dont une en forme un V sur la zone cardiaque en arrière de la carapace est caractéristique ; les jeunes sont peu colorés. Les femelles peuvent atteindre 11 cm de longueur totale et un poids de 15 g ; les mâles sont plus petits.

Détermination et espèces proches.

L'identification est simple pour les adultes ; les jeunes peuvent avoir une morphologie proche d'autres Palaemon, en particulier de P. elegans.

Période d’observation.

Les adultes s'observent toute l'année.

Biologie-éthologie.

L'accouplement puis la ponte ont lieu la nuit. La femelle pond jusqu'à 5.000 d'œufs. L'incubation dure environ 4 mois à 10°C. Les larves sont planctoniques et il y a 4 stades zoé et 3 stades mysis. La maturité sexuelle est atteinte en 6 mois pour les mâles et 9 mois pour les femelles. La longévité est de 2 à 5 ans. L'espèce est omnivore. Elle est parasitée par un bopyre branchial.

Écologie et distribution.

En dépit d'une tolérance à diverses salinités (16 à 39 ‰), l'espèce est franchement marine. Elle se rencontre typiquement dans les cuvettes du bas de l’estran et dans l'infralittoral côtier, parmi les algues, dans les rochers, et au sein des herbiers, plus rarement dans les étangs littoraux. On la trouve dans l'Atlantique du Danemark au Rio de Oro et dans toute la Méditerranée à des profondeurs pouvant atteindre -40 m.

Interactions avec les activités humaines.

L’espèce est parfois présentée en aquariologie marine. Comestible prisée, elle est récoltée au casier et en pêche à pied. Elle ne devient réellement rose qu'après la cuisson...

P. Noël (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2017

Téléchargements et liens externes

Commission Environnement et Biologie Subaquatiques de la FFESSM [Ed]. 2006-2008. Projet DORIS. Palaemon serratus  (Pennant, 1777). http://doris.ffessm.fr/

LESUR Nathalie, ZIEMSKI Frédéric, NOËL Pierre, in : DORIS, 16/2/2013 : Palaemon serratus (Pennant, 1777), http://doris.ffessm.fr

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images