Logos SINP
Coelotes terrestris (Wider, 1834)

Coelote terrestre ( Français )

(Arthropoda, Arachnida, Araneae)

Informations générales

Distribution mondiale

Europe moyenne (manquant au Nord et au Sud)

Caractères distinctifs, espèces

Taille - femelle : 10-14 mm, mâle : 8-10 mm.

L’espèce présente des pattes et un céphalothorax brun foncé avec un abdomen noir velouté avec des taches en chevron plus claires. Elle a le même aspect qu’un Amaurobius mais ses filières antérieures sont développées et ne sont pas des plaques (cribellum). On compte 7 espèces dans le genre Coelotes en France, et trois autres dans des genres très proches (Inermocoelotes et Pyreneteiga). L’observation des pièces génitales est indispensable pour identifier les espèces.

Milieux colonisés

L’espèce colonise les pierres, les souches et la litière en forêt. On la trouve aussi dans des steppes, des landes peu ensoleillées (exemple : Mont d’Arrée en Bretagne).

Chasse

L’espèce tisse une toile très peu étendue, de quelques centimètres, en prolongement d’une longue retraite en tube qui se développe au sol sous une pierre, une branche ou dans la végétation. Il est actif la nuit et capture de nombreux coléoptères, cloportes ou mille-pattes. Les proies qui s’aventurent le long de la toile sont mordues puis entraînées dans la retraite.

Développement, cycle

Les adultes mâles sont présents en fin d’été, les femelles du printemps à l’automne. Le cycle semble annuel.

La femelle élargit sa retraite au moment de la période de ponte en juin-juillet, c’est dans un espace étendu qu’elle dépose son cocon, contenant 40 à 60 œufs, et qu’elle reste avec sa progéniture. Après l’éclosion et la sortie des jeunes du cocon, la femelle capture des proies qu’elle régurgite à ses jeunes ou qu’elle met à leur disposition. Ceux-ci chassent ensuite dans le nid et en développent la construction. La femelle meurt aux premiers froids de l’hiver et est dévorée par sa progéniture qui reste dans le nid et ne se dispersera qu’après la fin de l’hiver.

A. Canard (Université de Rennes/Service du Patrimoine Naturel, MNHN), 2014

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images