Logos SINP
Diogenes pugilator (Roux, 1829)

Pagure des sables (Le), Diogène (Le), Pagure du sable (Le) ( Français )

(Arthropoda, Malacostraca, Decapoda)

Informations générales

Description.

Chez le pagure des sables la carapace est dentée sur les côtés ; sa longueur atteint 11 mm chez les grands individus. Les pédoncules oculaires sont forts et cylindriques. La pince gauche est nettement plus forte que la droite ; elle est courbée sur son bord inférieur. Les pattes dépassent à peine la grande pince. La couleur est jaunâtre, grisâtre ou verdâtre, souvent avec des lignes rouges sur les pattes. L'espèce présente une variabilité morphologique importante.

Détermination et espèces proches.

L'identification de l'espèce est relativement simple.

Période d’observation.

Les adultes de cette espèce s'observent toute l'année.

Biologie-éthologie.

Les femelles du pagure des sables sont ovigères en été. Il y a cinq stades larvaires zoé et une mégalope. La croissance est rapide et la longévité est de 1 à 2 ans. L'espèce a un comportement fouisseur ; elle est plus active la nuit que le jour. Elle se nourrit de petits organismes vivant à la surface du sédiment. Divers poissons et céphalopodes sont ses prédateurs. De nombreux parasites (crustacés et vers principalement) ont été observés chez l'espèce. Elle utilise pour s'abriter des coquilles de nombreuses espèces de gastéropodes.

Écologie et distribution.

Le pagure des sables se trouve de la côte à -40 m de profondeur sur des fonds sédimentaires sableux ou sablo-vaseux ; on le rencontre parfois dans des herbiers de phanérogames marines (zostères, posidonies) ou dans des secteurs avec des algues. Ce pagure est présent sur les côtes de l'Atlantique européen et africain de la Norvège à l'Angola ; il est également observée en Méditerranée et en Mer Noire.

P. Noël (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2016

Téléchargements et liens externes

Noël P., 2016. Le diogène des sables Diogenes pugilator (Roux, 1829). in Muséum national d'Histoire naturelle [Ed.], 4 août 2016. Inventaire national du Patrimoine naturel, 18 pp.

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images