Logos SINP
Formica polyctena Foerster, 1850

(Arthropoda, Hexapoda, Hymenoptera)

Informations générales

Taille :
Longueur du corps : variable, peut atteindre 9 mm chez certaine ouvrière.
Comme chez la majorité des fourmis rousses des bois, la partie frontale de la tête et l'abdomen sont noirs. Le thorax est roux. Formica polyctena ressemble fortement à Formica rufa. Ces deux espèces ont le dessus de la tête glabre. Formica polyctena se distingue par un thorax sans pilosité. La détermination fiable de cette espèce se fait au laboratoire.

Les colonies de fourmis rousses des bois se repèrent facilement par les dômes qu'elles construisent. Celles de Formica polyctena ont la particularité d'être polygynes (plusieurs reines par dôme) et polycaliques (plusieurs dômes pour une colonie). Une colonie prospère peut comporter jusqu'à 1 million d'individus avec plusieurs milliers de reines.

Les dômes sont édifiés à partir de divers matériaux (brindilles, aiguilles de conifères, feuilles sèches, ...) à des endroits permettant un ensoleillement au cours de la journée. Le dôme permet de capter la chaleur nécessaire au développement du couvain (oeufs, larves et nymphes). Les adultes sont divisés en castes : ouvrières, mâles et reines. Les mâles fécondent les jeunes reines lors de l'essaimage (vol nuptial) en été. Les reines fécondées coupent leurs ailes et s'installent dans une colonie de leur espèce pour pondre. Les dômes peuvent être occupés par la colonie pendant plusieurs décennies.

Le régime alimentaire d'une colonie est constitué majoritairement d'invertébrés et du miellat produit par les pucerons . Dans les forêts, les fourmis rousses jouent un rôle majeur, limitant l'impact des pullulations de certains insectes phytophages comme la Processionnaire du Pin. Les colonies sont très sensibles aux changements de l'écosystème forestier et le suivi des dômes peut constitué un bon indicateur de la santé des forêts.

Formica polyctena est une espèce que l'on rencontre plutôt dans les forêts de plaine. Elle est vraisemblablement présente dans toute la France.

Références bibliographiques : Boudjema et al. (2005) ; Seifert (2007) ; Gée (2012).

P. Dupont (MNHN (UMS 2006 PatriNat)), 2014

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images