Cacyreus marshalli Butler, 1898

Brun du pélargonium (Le), Argus des Pélargoniums (L') ( Français )

Geranium Bronze (Anglais)

(Arthropoda, Hexapoda, Lepidoptera)

Informations générales

Description.

Le Brun du Pélargonium est un Lépidoptère de la famille des Lycaenidae. Les adultes ont des ailes brunes sur le dessus avec un liseré blanc sur le bord. Le dessous de celles-ci est également de couleur brune et sont striées de marron plus clair et de blanc. La chenille est de couleur vert tendre et couverte de poils avec des marques linéaires rosées sur le dos. Les adultes mesurent entre 15 et 27 mm d’envergure.

Détermination et espèces proches.

L’adulte est facilement reconnaissable car le motif de la face inférieure des ailes est différent de ceux que l’on peut voir sur les autres espèces autochtones.

Période d’observation.

Le Brun du Pélargonium peut être observé toute l’année dans les départements méditerranéens. Ailleurs en France, l’espèce est observée de mars à octobre.

Biologie-éthologie.

L’espèce se reproduit deux à trois fois par an selon la zone géographique. Un cycle complet peut être réalisé en 33 jours. Les pontes sont situées principalement dans les boutons floraux plus rarement sur les feuilles. Les chenilles terminent leur croissance hors des tissus de la plante, consommant les parties les plus tendres des feuilles et des bourgeons floraux.

Écologie et distribution.

Le Brun du Pélargonium est originaire d’Afrique du sud. Il a été introduit involontairement aux Baléares où il a été observé en 1989. Il atteint la péninsule ibérique au début des années 1990 et il est observé en France pour la première fois en 1997 dans les Pyrénées-Orientales. L’espèce est maintenant présente principalement dans la moitié sud de la France et elle a colonisé de nombreux pays du sud de l’Europe. Elle vit au dépend d’hybrides cultivés du genre Pelargonium L'Hér. ex Aiton, 1789, principalement dans les jardins et les balconnières.

Interactions avec les activités humaines.

L’espèce est transportée passivement via le commerce de plantes ornementales. Son maintien, en dehors du domaine méditerranéen, se fait grâce à la conservation des pieds de Pélargonium (Géranium) d’une année sur l’autre à l’abri de l’hiver.

Références bibliographiques

Germain, J.-F. 1999. Un nouveau ravageur des "géraniums" en France. Phytoma, 513: 53-55.
Tavoillot, C. 1997. Présence de Cacyreus marshalli Butler, 1898 en France. R.A.R.E. Revue de l’Association Roussillonnaise d’Entomologie, 6 (2): 33.
Tiberghien, G & Jean-Pierre Vesco J.-P. 2003. Le Brun du pélargonium, un insecte envahisseur (ou Lycène des géraniums), Cacyreus marshalli Butler, 1898 (Lépidoptère Lycaenidé Polyommatiné). Insectes, 129 (2) : 25-26.

J. Thévenot & P. Dupont (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2018

Téléchargements et liens externes

Tiberghien, G. & Vesco, J.P. 2003. Le Brun du Pélargonium, un insecte envahisseur. Insectes, 129: 25-26.

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images