Espèce

cd_nom

Fiche descriptive

Description.

Le Moustique tigre est un diptère de la famille des Culicidae. Il est reconnaissable par sa couleur noire et blanche rayée au niveau des pattes et du corps. Les ailes sont noires et légèrement transparentes. Le thorax également noir, présente une ligne blanche centrale caractéristique. L’adulte mesure environ 0,5 cm.

Détermination et espèces proches.

L’espèce peut être confondue avec le Moustique commun Culex pipiens Linnaeus, 1758 ou plus généralement avec d’autres moustiques. Leur taille est généralement plus importante.

Période d’observation.

Aedes albopictus s’observe principalement aux beaux jours en France ou lorsque les deux facteurs « chaleur » et « humidité » sont réunies pour favoriser sa reproduction. Le Moustique tigre est capable de s’adapter puisque ses œufs ont la capacité de résister à la dessiccation ou de passer l’hiver (dormance) si celui-ci n’est pas trop rigoureux.

Biologie-éthologie.

Pour la reproduction, une femelle produit entre 300 et 345 œufs qui sont déposés dans des eaux stagnantes. Les œufs donnent des larves et se nourrissent de matière organique présente dans l’eau. Ces larves se transforment en nymphes puis en adultes. Les femelles ne se reproduisent qu’une seule fois dans leur vie et possèdent une spermathèque permettant de conserver la semence mâle pendant la durée de leur existence. Le Moustique tigre femelle est hématophage afin de nourrir ses œufs avant la ponte. Le mâle se nourrit de nectar ou de liquide sucré. Les adultes ont une activité diurne. Ils volent près du sol par temps calme.

Écologie et distribution

Le Moustique tigre est originaire d’Asie du Sud-Est. Après une colonisation de différentes parties des océans indien et pacifique, il a commencé sa phase d’expansion en Europe à la fin des années 1970. Observé sporadiquement en France à partir de la fin des années 1990. Il s’est installé dans les Alpes-Maritimes en 2004 et couvre actuellement plus de 50 départements français. Les larves peuvent se développer dans de petit volume d’eau stagnante. Ces micro-habitats sont surtout présents en milieux urbains et péri-urbains. Les femelles sont généralistes et piquent de nombreuses espèces à sang chaud.

Interactions avec les activités humaines.

Introduit involontairement par l’Homme, le Moustique tigre est vecteur de maladie. Il peut transmettre les virus de la Dengue et du Chikungunya. L’Homme surveille cette espèce depuis les années 2000 à l’aide de pièges pondoirs contrôlés pour éviter toute reproduction.


Références

Schaffner, F. & Karch, S. 2000. Première observation d'Aedes albopinctus (Skuse, 1894) en France métropolitaine. Comptes Rendues de l'Académie des Sciences, 323: 373-375.
http://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-microbiologiques-physiques-et-chimiques/especes-nuisibles-et-parasites/article/cartes-de-presence-du-moustique-tigre-aedes-albopictus-en-france-metropolitaine
http://www.signalement-moustique.fr/signalement_albopictus/sinformer#risque


J. Thévenot & P. Dupont(UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2018

Domaines et territoires