Zygiella x-notata (Clerck, 1758)

Épeire des fenêtres ( Français )

(Arthropoda, Arachnida, Araneae)

Informations générales

Distribution mondiale

Europe, Afrique du Nord, cosmopolite

Caractères distinctifs, espèces

Taille - femelle : 6-10 mm, mâle : 4-6 mm.

Le genre se distingue par son céphalothorax noir dans la partie céphalique et clair sur les côtés de la partie thoracique. L’abdomen, à reflets argentés, est clair avec un dessin dorsal ovale, marqué de noir à l’avant et sur les bords. Il y a cinq espèces proches, elles appartiennent à plusieurs genres depuis que Zygiella a été scindé en Leviellus, Parazygiella et Zygiella. L’observation des pièces génitales est indispensable pour les distinguer. Pour toutes ces espèces, la toile est caractéristique, avec un secteur sans spires encadrant le fil de rappel.

Milieux colonisés

On est assuré de trouver l’espèce dans les encadrements de fenêtre des différents bâtiments, en bordure de toit, sur des clôtures. Elle est plus rare hors des habitations, dans les rochers ou sur les troncs d’arbres.

Chasse

La toile des adultes est très particulière en raison du secteur libre qui n’est pas présent chez les jeunes qui restent, eux, sur leur toile. Chez la femelle, une retraite en tube est tissée à proximité de la toile. Selon que le fil d’avertissement reliant à la retraite est dans l’axe de la toile ou non, la construction de la toile est différente. L’araignée se tient au milieu de sa toile le soir et la nuit, La toile est refaite dans la matinée. Les proies sont emmaillotées puis transportées vers la retraite.

Développement, cycle

Le cycle est annuel, les femelles sont trouvées toute l’année mais plus abondantes l’été et au début du printemps, les mâles de juin à septembre. Les cocons sont pondus en automne. Ils sont visibles, collés sur des murs ou des encadrements de bois, recouverts de soie jaunâtre. Plusieurs cocons sont pondus, ils contiennent de 30 à 60 œufs. Les œufs se développent rapidement et libèrent des jeunes qui ne sortent des cocons qu’au printemps.

A. Canard (Université de Rennes/Service du Patrimoine Naturel, MNHN), 2014

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images