Eurydema rotundicollis (Dohrn, 1860)

(Arthropoda, Insecta, Hemiptera)

Informations générales

Taille : 7 – 8,5 mm

Diagnose :
Punaise de coloration générale vert sombre métallisé, bariolée de taches claires rouges. Corie (partie sclérifiée de l’aile antérieure) dont la partie centrale (mésocorie) porte 2 taches rouges, et dont la partie externe latérale (exocorie) est rouge dans le tiers basal et sombre jusqu’à l'apex. Bandes latérales rouges du scutellum jamais confluentes. Pronotum entouré par un fin liseré rouge, avec une ligne médiane rouge formant 2 fenêtres sombres. Ce liseré rouge a la même largeur tout autour du pronotum.

Détermination : Moyennement difficile.

Espèces proches :
Très proche d’
Eurydema fieberi qui est plus claire, qui a le liseré des bords latéraux et du bord postérieur du pronotum plus large que celui du bord antérieur, et qui est plus massive qu’E. rotundicollis.

Période d’observation :
Observée de mai à août, mais on ne dispose pas de suffisamment d’observations pour définir une période d’observation précise.

Biologie-éthologie :
Elle ponctionne des crucifères jaunes d’altitude, notamment la biscutelle commune, le sisymbre d’Autriche, ou l’hugueninie à feuilles de tanaisie, et se réfugie parfois sous les pierres proches.

Biogéographie et écologie :
Espèce européenne et alpine, mais ne dépassant pas 49° de latitude nord et localisée aux Alpes, Carpates, Apennins, Alpes dinariques, Monts du Pinde, massifs montagneux du système central ibérique, et Pyrénées. Elle vit entre 1 500 et 2 400 m, dans les milieux rocailleux d’altitude : pierriers, pelouses et prairies des étages subalpin et alpin, friches et milieux rudéraux d’altitude, bord des pistes de skis, couloirs d’avalanches, lisières forestières de mélèzes, bords des torrents. C’est une espèce rare, mais on la trouve parfois par petits groupes d'individus.

Roland Lupoli (), 2020

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images