Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages
Bipalium kewense Moseley, 1878

hammerhead flatworm (Anglais)

(Platyhelminthes, Rhabditophora, Tricladida)

Informations générales

Description

Ver allongé, plat et mince. La tête est plus large que le corps, en forme de demi-lune. En arrière de la tête, un col noir est bien visible. Le dos est de couleur ocre clair et présente 5 bandes longitudinales de couleur noire à grise. Le ventre est de couleur ocre clair. Le ver mesure entre 100 et 400 mm de long.
 
Détermination et espèces proches

Cette espèce est facile à reconnaître par sa très grande taille et avec sa tête en forme de demi-lune mais elle peut être confondue avec l’autre grande espèce de ver plat introduite en France métropolitaine, Diversibipalium multilineatum. Bipalium kewense se différencie de D. multilineatum par sa tête, plus sombre, et qui ne porte pas le « point d’exclamation » caractéristique de cette espèce ; toutefois, les tailles sont similaires (jusqu’à 400 mm). En outre-mer tropical (Antilles, La Réunion), on pourra confondre B. kewense avec Bipalium vagum ; mais B. kewense est beaucoup plus grand et a plusieurs lignes sur le dos.

Période d’observation

B. kewense
  s’observe dans les jardins sous des pots de fleurs, des plaques, des substrats permettant de l’abriter. Il s’observe du printemps à l’hiver en France métropolitaine et toute l’année en région tropicale.

Biologie-éthologie

Bipalium kewense
se reproduit de manière asexuée en France métropolitaine et peut, par scissiparité, donner d’autres individus clonaux. Un fragment d’environ 20 mm est libéré à l’arrière du corps ; ce fragment n’a pas de tête, qui repousse ensuite. Dans son aire de répartition naturelle à climat tropical humide, en Asie du Sud-Est, B. kewense produit des cocons de ponte (reproduction sexuée). Bipalium kewense se nourrit de vers de terre, en libérant une toxine pour immobiliser sa proie.

Écologie et distribution

L’espèce préfère les climats tropicaux humides mais arrive à se maintenir dans les zones atlantiques ou méditerranéennes. Les facteurs limitants sont le climat sec en été et les températures basses en hiver. Son aire de répartition naturelle s’étend du Vietnam au Cambodge. L’espèce est maintenant cosmopolite dans toutes les régions chaudes du monde. Elle a été introduite dans plusieurs départements Français (surtout Pyrénées-Atlantiques) et en outre-mer (Guadeloupe, Martinique, La Réunion, Polynésie française). En Europe, elle peut aussi être trouvée dans les serres chauffées, même dans le nord.

Interactions avec les activités humaines

B. kewense
est arrivé par le transport de plantes et son expansion est facilitée par les échanges de pots de fleur ou par le commerce.


Références bibliographiques

Justine, J.-L., et al. 2018. Giant worms chez moi! Hammerhead flatworms (Platyhelminthes, Geoplanidae, Bipalium spp., Diversibipalium spp.) in metropolitan France and overseas French territories. PeerJ, 6: e4672.

J. Thévenot (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)) & J.-L. Justine (ISYEB, MNHN) (), 2018

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images