Logos SINP
Gypaetus barbatus (Linnaeus, 1758)

Gypaète barbu ( Français )

(Chordata, Aves, Accipitriformes)

Informations générales

Longueur 100-115 cm, envergure 266-282 cm, poids 5-7 kg.

Montagnard, il recherche les arêtes et les longs escarpements rocheux, mais aussi les vallées chaudes où les ascendances thermiques lui permettent de glisser rapidement et sans effort sur de longues distances. Il apprécie aussi les points d’eau pour la boisson, ainsi que les grands rochers plats où il vient casser des os en les laissant tomber de haut.

Il se nourrit surtout d’os et de viande provenant de cadavres frais de mammifères et d’oiseaux, ne s’intéressant aux carcasses anciennes que lorsque la nourriture est rare. Au contraire des autres vautours, il peut soulever et transporter de la nourriture avec ses pattes. Il ne se mesure pas à eux pour prélever sa part mais attend qu’ils aient fini. Les os forment une part substantielle de son régime. Il en avale certains en entier (et la digestion stomacale commence parfois alors que l’os dépasse encore du bec) mais les plus fragiles, comme les côtes, sont préalablement cassés. Les plus gros sont projetés d’une hauteur de 50-80 m jusqu’à ce que la moelle soit accessible. Il répète l’opération jusqu’à 50 fois pour qu’elle réussisse. De rares cas d’attaques sur des animaux malades ou blessés ont été rapportés principalement d’Asie, le Gypaète utilisant alors uniquement ses ailes lors de l’assaut (par exemple pour pousser sa proie vers un précipice).

L’espèce est solitaire, notamment lorsqu’elle chasse. Elle est monogame et les couples sont probablement fidèles à vie. Les vols de parade, souvent exécutés près de l’aire, rappellent plus ceux des aigles que ceux des autres vautours. La réoccupation de l’aire débute en octobre-novembre et les parades en décembre.

L’aire, atteignant 2,5 m de diamètre pour 1 m de hauteur, est construite à l’entrée d’une grotte ou dans un renfoncement. C’est un entassement volumineux de branchages, garni notamment de laine. Elle est réutilisée et augmentée d’une année sur l’autre. La ponte de 1 ou 2 œufs, rarement 3, est déposée à partir de janvier. L’incubation dure près de 2 mois et les jeunes sont volants vers l’âge de 100 jours.

Spanneut, L. (Ecosphère, Service du Patrimoine Naturel.), 2008

Téléchargements et liens externes

Anonyme (à paraître). Cahiers d'habitats Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d'intérêt communautaire. Cahiers Oiseaux (version provisoire de 2008), Ministère en charge de l'écologie - MNHN.

Anonyme (à paraître). Cahiers d'habitats Natura 2000. Cahiers Oiseaux - Bibliographie générale, 4 pages - (version provisoire de 2008), Ministère en charge de l'écologie - MNHN.

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images